Air France Bluebiz

Le prêt de salariés pour survivre à la crise !

Le gouvernement facilite le recours aux échanges de main-d’œuvre.

Patronat et syndicats sont parvenus à un accord sur le télétravail

La troisième sessions de négociation aura été la bonne. Jeudi 26 novembre, les représentant·es patronaux·ales et syndicaux·ales sont parvenus à un accord concernant les nouvelles formes d’organisation du travail contraintes par la crise de la covid. Ce nouvel accord nationale interprofessionnel (ANI) encadre le télétravail, sans pour autant révolutionner la législation ni la controversée réforme du Code du travail de 2017.

Un climat des affaires en berne

Chaque mois, l’Insee calcule et rend compte de son indice du climat des affaires, pour donner le pouls des entreprises et de l’activité, selon les secteurs. En ce mois de novembre confiné, les résultats attendus sont là : moral des chef·fes d’entreprise en berne et climat des affaires qui dégringole.

Pas d’assouplissement du télétravail à 100 % en vue

Pendant que la situation sanitaire tend à s’améliorer, en partie grâce aux mesures de confinement, les discussions entre l’exécutif, le patronat et les syndicats quant aux dispositifs de télétravail continuent. La ministre du Travail le réaffirme : le télétravail à 100 % dès que c’est possible doit continuer au moins jusqu’à la fin de l’année.

Forum Impact PME : bien gérer ses RH pendant la crise

Les conseils d’Éric Chevée, vice-président de la CPME en charge des Affaires sociales

Rouvrir avant Noël : le jouet pour le Premier ministre

« Notre secteur réalise 60 % de ses ventes sur cette période de l’année… et l’ensemble de nos magasins indépendants, adhérents de coopératives, de réseaux de franchise, ou enseignes intégrées ainsi que tout le secteur du jouet se trouvent en grande difficulté.»

Ajustement du budget : les recettes fiscales sont meilleures que prévu

Le reconfinement et le retour en force du virus ont forcé le gouvernement à revoir ses prévisions concernant le déficit et les dépenses publiques. Malgré ce tableau noir, un motif de satisfaction: les rentrées fiscales rentrent plus vite que prévu.  

Mort aux bureaux !

« Le lieu de travail doit lui aussi évoluer afin qu’une journée passée dans les locaux de l’entreprise soit aussi gratifiante que celle passée chez soi. » Rafaël de Lavergne, Totam

Protocole sanitaire en entreprise, lot de nouveautés

Le nouveau protocole sanitaire pour les entreprises a été diffusé juste avant que ne sonne la cloche du reconfinement, le jeudi 29 octobre au soir. Il amène son lot d’adaptations et de nouvelles mesures sanitaires. Outre les injonctions au télétravail et la suspension des moments de télétravail, la grande nouveauté réside dans les dépistages (rapides) que les entreprises pourront proposer à leurs salarié·es.

Comment sauver un maximum d’entreprises

Un arrêt aussi brutal qu’en mars signerait l’arrêt de mort d’une grande partie du secteur privé, mais également des équilibres financiers publics.

Le défi du maintien de l’activité

Si le risque sanitaire est à nouveau omniprésent, au gré d’une progression totalement incontrôlée des contaminations, on s’accorde au moins sur un point : outre la lutte contre le virus, l’enjeu du durcissement des mesures réside bien dans le maintien de l’activité des entreprises.

Bercy s’attaque au loyer des entreprises en crise

Le gouvernement soigne son soutien aux entreprises en pleine crise. Après les PGE, le chômage partiel, les reports de charges, le renforcement du fonds de solidarité et  la réduction des impôts de production, place à la réduction des loyers. C’est Bruno Le Maire qui l’a annoncé ce lundi 26 octobre devait l’Assemblée nationale : l’État va dégainer un dispositif fiscal pour aider les entreprises à payer leurs loyers.

Protocole sanitaire au travail, nouvelle version

Couvre-feu et nouvelles mesures de restrictions obligent, les entreprises d’Ile-de-France et des métropoles concernées doivent s’adapter. Tant bien que mal. Pour les guider et dresser la liste des priorités, le ministère du Travail adapte son protocole sanitaire national et renforce les précautions.  Entre encouragement du télétravail et demande de vigilance accrue, les entreprises ont fort à faire. Et un rôle important à jouer.

Nouveaux dispositifs d’aide aux entreprises

Les restrictions sanitaires pleuvent, les entreprises sont inquiètes et les secteurs déjà très limités dans leur activité craignent le pire. Le mercredi 14, le Président de la République est apparu pour annoncer le couvre-feu, le jeudi 15, son Premier ministre et son ministre de l’Économie ont présenté de nouvelles mesures de soutien aux entreprises, entre élargissement des exonérations et d'accès au fonds de solidarité.

Le plan de relance ne fera pas de miracle

Il s’est fait attendre tout l’été, le plan de relance est sur les rails depuis début septembre. Avec ses 100 milliards d’euros de fonds, pour soutenir la croissance, les entreprises et la transition écologique, le gouvernement en a fait son meilleur soldat. Reste que ses effets que l’on espère positifs se feront attendre. Selon les estimations de l’OFCE, l’impact à court terme du plan (de relance) sur la relance sera faible.

Nouveau coup de pouce pour les entreprises

Les aides de l’État aux entreprises, cruciales en cette période, tendent à se limiter aux secteurs les plus touchés (tourisme, événementiel, culture…). Lors de la conférence de presse tenue le jeudi 8 octobre avec son homologue de la santé Olivier Véran, le ministre de l’Économie a annoncé un élargissement des aides dispensées par Bercy. Toujours construite autour de trois leviers : chômage partiel, exonération de charges et fonds de solidarité.

La Francilienne mieux adaptée au télétravail…

Les bureaux à l’avenir seront peut-être moins grands, mais ils seront sûrement mieux pensés et mieux placés.

Expert·e-comptable, profession clé

Pendant la crise, les expert·es-comptables ont maintenu leur activité, essentielle pour les entreprises et les entrepreneurs. Une continuité qui aura participé au maintien à flot et à la survie de bien des sociétés. Les expert·es-comptables, premiers interlocuteurs d’une entreprise lors d’une situation de crise, voient leur rôle crucial mis en lumière dans ce contexte de crise sanitaire. Du 30 septembre au 2 octobre se tiendra le 75e Congrès de leur Ordre.

Une en vente

J’accuse…

On assiste impuissant depuis plusieurs mois à un triste spectacle dont on est les victimes ! Une crise sanitaire qui n’en finit plus avec une incapacité à revenir à une vie normale alors que les habitants de Wuhan, le berceau de l'épidémie, ont repris le cours de leur vie.

Cybersécurité : vers l’interopérabilité des éditeurs

Historiquement, les éditeurs étaient des pure players dans leur domaine. Si une faille de sécurité était détectée, l’éditeur développait un patch et sécurisait la faille. Aujourd’hui, les éditeurs ont grandi et couvrent des périmètres de plus en plus étendus.

Au sein de GEA Invest, des bonbons au parfum d’ambition

Avec Bonbonprint, une entreprise qui personnalise des boîtes de bonbons, Paul-Luc Perez vise à concilier fond et forme. D’abord parce que les bonbons fabriqués relèvent du made in France, artisanaux, et bien sûr 100 % naturels.

Les règlements de comptes vont commencer

Fallait-il vraiment se confiner à ce point ? Dimanche, le président de la République contaminée parlera sans doute de « la fin de notre épreuve, mais la prudence nous oblige à rester encore prudents », de la « sagesse de ce peuple qui, par sa discipline, a vaincu ce virus vénéneux » et « il est temps de retrousser nos manches » (dans cet ordre ou un autre).
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Mon Hotravail chérie

Je n'avais plus confiance en moi, tu m'as fait grandir et m'as fait évoluer dans mon travail et aujourd'hui, dans notre relation, j'ai trouvé l'équilibre dont j'avais besoin.

Décidément je vais de surprise en surprise !

Je me dis alors que vraiment le mur de l’impossible recule devant l’être qui marche et que définitivement, ce n’est pas parce que les choses sont difficiles qu’il ne faut pas oser les affronter. Bien au contraire.

LES + LUS

Du discours ambitieux aux financements publics douteux, contradictions dans la transition (énergétique)

D’un côté un discours de l’État toujours plus volontariste et engagé en faveur de la transition énergétique, de l’autre des financements publics de projets d’énergies fossiles et polluantes. Cherchez – et trouvez – l’erreur. 

Les fantômes du professeur Perronne

Publié en juin, le livre de l’infectiologue, dont il a inspiré le contenu faute de l’avoir écrit, restera un témoignage fondé de nos errances.
X