Alerte sur les villes et villages de France

Un journaliste isolé relaie une crainte de médecins hospitaliers.

Notre ami Mathieu Neu, collaborateur d’ÉcoRéseau Business, nous a adressé un courriel d’alerte peu commun. Émanerait-il d’un inconnu, nous ne le relaierions pas. En l’occurrence, nous avons toutes les raisons de penser que notre confrère n’écrit pas à la légère, même si son information n’est pas sourcée et s’il ne donne pas de situations de terrain avérée. Nul doute qu’il ne soit en train d’approfondir son information…

« J’ai été alerté par des médecins hospitaliers sur le risque d’une catastrophe sanitaire sans précédent qui se prépare actuellement, dans les coulisses de la crise de la covid-19.

Au-delà des décès et cas graves auxquels les hôpitaux font face, un désastre humain et sanitaire se joue vraisemblablement dans les villes et villages de France, loin des caméras et de l’attention collective.

D’innombrables personnes âgées se retrouvent isolées à domicile, délaissées par les services d’aide dont elles dépendent au quotidien pour les besoins élémentaires. Il ne s’agit bien sûr pas d’incriminer les acteurs de l’aide à domicile, mais de souligner l’effet pervers du confinement qui conduit un très grand nombre de personnes à être toujours plus fragilisées, avec comme perspectives dramatiques l’absence progressive de vivres, de soins, de médicaments !

Le risque est également que certains patients refusent d’accueillir des soignants en raison de craintes de la contagion. Une solution serait alors de laisser les proches venir s’occuper d’eux en leur fournissant bien sûr des masques et moyens de protections adaptés.

Il importe de relayer au maximum cette information, notamment auprès de toutes les mairies des villages et villes de France qui sont les acteurs de proximité les mieux placés pour opérer les recensements nécessaires, identifier le degré d’isolement et les besoins vitaux au cas par cas (nourriture, médicaments…).

Les réseaux sociaux ont le pouvoir d’alerter massivement sur ce sujet. Les plus habiles dans ce domaine auront sans doute de bonnes idées pour accroître la diffusion (comme peut-être la création sur Twitter d’un #InterpelleTonMaire…). »

Mathieu Neu, journaliste

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.