Tout un pays déprime…

Temps de lecture constaté 45’

… mais ÉcoRéseau Business va publier un collector annuel haut en couleurs !

Olivier Magnan, rédacteur en chef

Décidément, il est temps de réagir.

À un mois de Noël et ses festivités, factices et fermées, la France déprime.

Les queues devant les magasins de luxe ressemblent aux files devant des secours alimentaires populaires eux aussi pris d’assaut par 30 % de nouveaux pauvres.

Les rayons, mais pas de soleil, ceux des librairies rouvertes, croulent sous les essais anti-déprime. Au hasard : la contagion émotionnelle (Christophe Haag, Albin Michel), Sentir son corps vivant (Bernard Andrieu, éd Vrin), Rebondir après une pandémie (Alain Samson, Béliveau éditeur, au Canada), sous oublier le déjà cité Mieux vaut guérir que prédire (Didier Raoult, Michel Lafon).

Et les black blocks dans les manifs semblent fatiguer (et c’est tant mieux).

Pourtant…

Le Monde quitte la sphère austère et crée une lettre quotidienne, fil Good, pour « s’évader, se cultiver, se faire plaisir, s’amuser… ». L’extrême pauvreté s’effondre (137 000 personnes échappent chaque jour à l’extrême pauvreté). Plus de 50 % de la population mondiale se situent dans la classe moyenne, soit près de 3,8 milliards de personnes. L’espérance de vie mondiale augmente grâce à la chute de la mortalité infantile. Même le coût de la création d’entreprise a chuté dans le monde (dixit La Ligue des optimistes).

Et le best-of d’ÉcoRéseau Business, à défaut de transformer l’année 2020 en annus felix, sera bientôt dans les kiosques : de janvier à décembre 2020, les chiffres, les événements, les faits, les hommes, les femmes, l’innovation, la politique, les enquêtes d’une rédaction qui s’éclate quand même entre sa lettre quotidienne et sa passion de l’info. Un collector à glisser au pied du sapin.

Olivier Magnan

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.