Il nous appartient à tous d’être exemplaires !

Où en est-on de l’organisation vie pro-perso au moment de l’arrivée d’un enfant dans un foyer ? Les mères bénéficient d’un congé maternité minimum de 16 semaines et les pères disposent de onze jours à la naissance d’un enfant. Aujourd’hui 105 entreprises annoncent qu’elles s’engagent à allonger cette durée à un mois minimum pour le second parent.
Un élan provenant majoritairement du monde des start-up. Ce qui n’a rien d’étonnant au regard des profils qui composent ces structures, dont la grande partie des fondateurs sont des hommes de moins de 40 ans. Quoi qu’il en soit, nous pouvons noter qu’il s’agit d’un vrai coup de boost en faveur de l’égalité homme/femme dans le monde de l’entreprise. Là où la majeure partie des collaboratrices témoignent de réelles difficultés liées à la maternité pour l’avancement de leur carrière, cet engagement pourrait rebattre les cartes de la carrière de chacun.

Une nouvelle fois, nous constatons qu’une telle avancée émerge de la société civile et économique, sans attendre le législateur qui peine à se rendre compte que la France accuse un retard face à ses voisins européens.

Pourtant, une telle initiative davantage partagée pourrait avoir de multiples bienfaits pour l’ensemble de la société et l’économie : une meilleure répartition des tâches et de la charge familiale et une accessibilité égale entre tous les pères, car n’oublions pas que les contrats précaires sont souvent moins enclins à faire valoir ce droit.

Le chemin reste long pour que l’égalité homme-femme devienne une évidence et non une obligation, mais preuve est faite que des initiatives très positives peuvent déjà voir le jour !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.