Marie Bochet : une championne tout schuss !

Marie Bochet, c’est la championne de ski qui fait mieux que Martin Fourcade. Un palmarès ahurissant pour celle qui sera porte-drapeau de la délégation française aux Jeux paralympiques de PyeongChang. Avec elle, l’handisport atteint des sommets !

Le 18 février 2018, la presse annonce que Martin Fourcade est devenu le « premier » sportif français à décrocher une 4e médaille d’or, après sa victoire sur le 15 km de biathlon à PyeongChang (Corée). Il serait ainsi le « sportif français le plus titré aux Jeux d’hiver ». Mais aucun n’a mentionné qu’il avait, dans ce domaine, une rivale de poids. Elle s’appelle Marie Bochet et s’est taillé la part du lion avec quatre médailles d’or… sur une même olympiade ! Quarté gagnant en slalom géant, descente, super G et super combiné. C’était en 2014 aux Jeux de Sotchi. Marie n’avait que 20 ans. Mais la nuance qui fait qu’elle ne tient peut-être pas la comparaison dans l’esprit des medias, c’est qu’elle concourrait chez les paralympiques !

Un palmarès de dingue !

Marie Bochet a aujourd’hui 24 ans. Cette jeune skieuse originaire de la station savoyarde d’Arêches-Beaufort est atteinte d’une atrophie congénitale du bras gauche. Ses parents sont éleveurs de génisses et producteurs de fromage -elle prétend d’ailleurs qu’elle carbure au beaufort- et elle commence le ski à l’âge de cinq ans. Sa carrière est, depuis, totalement ahurissante. En Espagne, en 2013, elle réalise le « grand chelem » en remportant les cinq épreuves individuelles. En 2014, pour couronner cet exploit inédit, elle reçoit l’un des titres sportifs les plus prestigieux, le « Laureus world sportsperson of the year with a disability award 2014 » (athlète avec un handicap de l’année). Elle est également chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur. En 2015, elle poursuit sa moisson en arrachant cinq titres aux Championnats du monde de ski alpin au Canada. Rebelotte en 2017 en Italie avec trois médailles d’or et deux d’argent. Quinze titres de championne du monde au total !

Rendez-vous en Corée

En Corée, elle nourrit tous les espoirs de la délégation française qui comptera 12 athlètes et 3 guides pour accompagner les compétiteurs déficients visuels. Parce que son palmarès est insolent, Marie Bochet a été désignée porte-drapeau de l’équipe de France. Une sacrée gageure car elle devra veiller tard, dans le froid polaire, et se lever dès 4h du matin pour disputer sa première compétition. Les Jeux paralympiques de PyeongChang auront lieu du 9 au 18 mars. « Je sais bien qu’encore aujourd’hui les compétitions valides suscitent plus d’attente mais les choses bougent, je le vois et je le veux », déclarait Laura Flessel, ministre des Sports, récemment. Mais les choses pourraient bientôt changer. A PyeongChang, France Télévisions proposera 100 heures de direct. Certains médias (trop rares !) ont enfin compris que les para pouvaient aussi faire de l’audimat. On compte bien sur celle que l’on surnomme affectueusement Marinette pour nous scotcher devant la télé ! Selon Christian Fémy, sélectionneur de l’équipe de France, « tous les clignotants sont au vert » ! On y croit…

Marie Bauchet fait partie, du capable autrement ! du tout est possible !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici