Winamax, le sponsor le plus visible de Ligue 1 

Winamax, sponsor du RC Strasbourg en Ligue 1.
Winamax, sponsor du RC Strasbourg en Ligue 1. Crédits : shutterstock

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Parlons sport, pensons business. Selon une étude de Nielsen Sports, la plate-forme de paris sportifs Winamax était le sponsor le plus visible sur les pelouses de Ligue 1 (et en dehors) cette saison. 

Clap de fin pour la Ligue 1 qui voit le Paris Saint-Germain remporter le championnat assez facilement sur son dauphin monégasque. Mais loin des performances sportives, une autre victoire s’est écrite cette année avec une large avance : celle de Winamax dans la bataille des sponsors. 

Avec six clubs partenaires, la plate-forme de paris sportifs a littéralement écrasé la concurrence. Ainsi, le HAC, le LOSC, le Stade Rennais, le Stade de Reims, le RC Lens et le RC Strasbourg ont tous rendu visible d’une manière ou d’une autre Winamax chaque week-end. Les pratiques les plus communes demeurent évidemment les maillots, shorts et affichages des équipes en question.

« L’étude repose ici sur l’analyse des matchs de Ligue 1 Uber Eats, sur les chaînes TV françaises, à la fois les directs, différés, rediffusions, JT et magazines », précise à ce propos Nicolas Keribin, un market leader de Nielsen, à SportBuzzBusiness

Deux stratégies différentes

Derrière l’intouchable Winamax, c’est Qatar Airways qui glane la deuxième place. Le sponsor maillot du PSG s’est offert une belle tribune en Ligue 1 Uber Eats cette année. Le podium est clôturé par Boulanger qui, à l’instar de Winamax, sponsorise plusieurs clubs. Derrière ce triptyque, Emirates, le sponsor de l’Olympique Lyonnais, s’accroche à la quatrième place. 

On voit alors apparaître deux stratégies de visibilité différentes. D’un côté, Qatar Airways et Emirates ont choisi de se concentrer sur une équipe et d’en acquérir des droits puissants. De l’autre, Boulanger et Winamax ont choisi de placer leurs billes sur plusieurs équipes. Si Winamax est en tête, Nicolas Keribin souligne tout de même qu’avec un périmètre d’étude plus large (en prenant en compte les compétitions européennes par exemple) Qatar Airways aurait sûrement remporté cette bataille de visibilité. 

Où est Cazoo ?

Un grand absent manque au classement des sponsors les plus visibles de Ligue 1 : Cazoo. Le gagnant de la saison 2022-2023 n’est même pas dans le top 10 de cette année. La raison ? L’entreprise a tout simplement cessé ses activités en France. 

Et elle l’avait fait savoir dès le début de la saison, en septembre 2022, alors que plusieurs experts alertaient sur la santé financière de la boîte qui vendait des véhicules d’occasion. Elle avait toutefois honoré ses partenariats avec le LOSC et l’Olympique de Marseille, en devenant ainsi le sponsor le plus visible de la saison 2022-2023 en Ligue 1

Aujourd’hui, l’entreprise Cazoo se retire un à un des différents événements sportifs et clubs qu’elle sponsorisait jusqu’alors. Plus de grands chelem, plus d’Aston Villa. Et d’ailleurs, même le business model semble avoir changé puisque l’entreprise devient depuis peu une simple place de marché. La stratégie agressive pour visibiliser leur concept grâce au sport n’aura donc pas porté ses fruits.


Les Prolongations…

Ce que rapportera la Ligue des champions au Stade Brestois • Les hommes d’Éric Roy ont bouclé un exercice 2023-2024 exceptionnel en terminant à la dernière marche du podium du championnat de France, synonyme de qualification directe pour la prochaine Ligue des champions. Une performance sportive qui pourrait bien doper les finances du Stade Brestois. L’an prochain, la LDC proposera déjà une prime de participation de 18,6 millions d’euros et chaque victoire en phase de groupes vaudra… 2,1 millions d’euros, révèlent nos confrères de Ouest-France. Soit un joli pactole, si les performances suivent, pour Brest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.