Dix faits marquants du sport business en 2023

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Parlons sport, pensons business. L’an 2023 arrive doucement à son terme. Voilà l’occasion de revenir sur les dix faits marquants qui ont jalonné cette année de sport business !

• 400 millions d’euros

Cristiano Ronaldo a signé un contrat absolument fou pour rejoindre le club d’Al-Nassr en Arabie Saoudite. Dans le détail, c’est 200 millions d’euros pour son contrat de deux ans et demi en tant que joueur assortis à 200 autres millions pour être « l’ambassadeur » de la candidature saoudienne lors de la Coupe du monde 2034. Ce premier transfert en terres arabes a mené à un véritable exode. De nombreux joueurs des cinq grands championnats européens ont rejoint la Saudi Pro League durant l’été qui a suivi.

• 115,1 millions de téléspectateurs

La finale du Superbowl 2023 a battu toutes les attentes. Avec une audience culminante à 115,1 millions de téléspectateurs, cette édition a fait tomber le précèdent record datant de 2015. « Fox Sports est fière d’avoir présenté le Superbowl le plus regardé et l’émission de télévision la plus regardée de tous les temps », s’est félicitée la chaîne. Plus que jamais, le football américain confirme sa place de sport préféré dans le cœur de nos voisins d’outre-Atlantique.

• 1er choix

sport businessC’est historique ! Victor Wembanyama est le premier Français à avoir réussi l’exploit d’être choisi en première position à la draft NBA. Le jeune pivot de 19 ans pose donc ses bagages au Texas, dans la ville de San Antonio, où un certain Tony Parker a brillé avant lui. Et tout le monde l’attend au tournant. Avant même d’avoir foulé le parquet, « Wemby » suscitait déjà 350 millions d’interactions sur les réseaux sociaux. Adrian Wojnarowski, journaliste pour ESPN, a même estimé que la valeur de la franchise dans laquelle atterrirait le Français bondirait de 500 millions de dollars. Dans ce genre de situation, mieux vaut savoir gérer la pression…

• 103 millions d’euros

C’est le transfert le plus cher du mercato estival de 2023. Jude Bellingham quitte son Allemagne adoptive pour rejoindre la Maison Blanche. Pour s’offrir les services du prodige anglais, le Real Madrid a déboursé 103 millions d’euros, soit le deuxième transfert le plus coûteux de l’histoire du club. Et pour l’instant, Jude honore ce nouveau statut avec brio. En 20 matchs disputés, le milieu de terrain a déjà inscrit 17 buts et délivré cinq passes décisives. C’était la vraie bonne affaire de cet été !

• La 100

sport businessLes 24 heures du Mans ont eu 100 ans cette année ! La course mythique s’attendait alors à une explosion de son affluence : « Nous allons accueillir au moins 30 % de spectateurs en plus avec un total d’environ 300 000 personnes. C’est un vrai challenge à relever », anticipait Pierre Fillon, le président de l’Automobile Cub de l’Ouest. Au total, avec cette édition en grandes pompes où l’on a pu voir de nombreuses stars (Lebron James entre autres) en plus des pilotes, le chiffre d’affaires avoisine les 50 millions d’euros, toujours selon Pierre Fillon. Une belle réussite.

• 600 000 touristes

À l’occasion de la Coupe du monde de rugby en France, les supporters sont venus en nombre pour encourager leur pays. Deux mois après la finale, Jacques Rivoal estime leur nombre aux alentours de 600 000 sur l’ensemble de la compétition. Une aubaine pour les hôtels, les restaurants et les débits de boissons. Et surtout un véritable test avant les Jeux qui se profilent pour 2024 ! En revanche, si le mondial eut été un franc succès pour le tourisme, la FFR, elle, connaît quelques déboires financiers. Les récents chiffres révèlent que la dixième plus grande fédération de France est marquée par un déficit d’exploitation d’environ 16 millions d’euros. Dans les hautes sphères de l’ovalie, on attend encore les retombées positives tant promises par ce mondial à domicile…

• Zéro euro

sport businessCanal+ n’a même pas essayé de recouvrer les droits de la Ligue 1 pour la période 2024-2029 ! Cela met fin à une relation tumultueuse de presque 40 ans entre la chaîne cryptée et la Ligue de football professionnelle (LFP) qui gère les droits du championnat. Devenus trop chers à diffuser, les matchs de la Ligue 1 ne sont plus assez rentables et attirent moins de candidats. De plus, la rancœur qui anime les relations entre les deux parties a finalement eu raison des arrangements commerciaux habituels. Le divorce semble alors acté, mais selon l’expert des droits télé Pierre Maes, « il est inenvisageable que Canal+ abandonne complétement ses droits ». Cette non-participation à l’appel d’offres de la LFP serait donc un avertissement plus qu’une sanction ?

• 1 400 euros

En Arabie Saoudite, le combat entre Tyson Fury et Francis Ngannou a fait des émulations. Le prix d’une place se disputait entre 171 et 1 400 euros pour voir le « roi des gitans » face au « predator ». Dans les travées, les billets se sont finalement arrachés à des tarifs bien plus hauts, notamment grâce (ou à cause) des revendeurs. Au final, pour l’événement Tyson Fury a touché 15 millions d’euros garantis et 70 % des royalties liés au pay-per-views. Francis Ngannou, moins expérimenté en boxe anglaise, a touché 5 millions d’euros et les 30 % restants des royalties. C’est le combat le plus lucratif de l’année pour des boxeurs.

• 700 millions de dollars

sport businessC’est le montant du contrat pharaonique qu’a signé Shohei Ohtani, la superstar du baseball outre-Atlantique. Il devient ainsi, le sportif le mieux payé du sport américain en s’engageant pour 10 ans avec les Los Angeles Dodgers. Pour faire simple, il sera alors payé environ 70 millions de dollars par saison, sans compter les contrats publicitaires. Vertigineux !

• 10 ans d’âge d’or

L’étude de Two Circles est optimiste. Selon cette agence de données sportives le sport business français a de beaux jours devant lui. De belles années même. Avec la Coupe du monde de rugby, les Jeux de Paris et les événements ponctuels que l’on connaît tous, la dynamique insufflée est extrêmement positive. Si l’industrie du sport en France pesait 4 milliards d’euros en 2022, elle en pèserait 7,8 milliards en 2032. Soit pratiquement le double. On a hâte de voir ça !

crédits : shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.