L’infogérance, au-delà des idées reçues

L’infogérance est le fait de confier la gestion de son système d’information à un tiers. Ce n’est pas un phénomène récent mais il effraie, encore trop souvent, les PME.

Pourtant, à l’image des systèmes d’information, l’infogérance a évolué. Elle répond aisément aux principales craintes qu’elle pouvait légitiment provoquer et permet aujourd’hui une grande agilité… si l’on choisit bien son prestataire. À ce titre, je ne parle personnellement plus de prestataire, mais d’un partenaire de confiance qui devient un levier de croissance. En effet, chacun mesure aujourd’hui qu’une société qui rate sa transformation numérique est condamnée à terme, dans un contexte hyperconcurrentiel.

 

Alors la peur n’évitant pas le danger, examinons ces « idées reçues » sur l’externalisation.

« Le prestataire ne maîtrise pas le contexte métier. »

Évidemment, un prestataire ne peut pas avoir la même maîtrise immédiate que votre informaticien qui gère cela depuis des années. Cependant que se passera-t-il le jour où votre informaticien vous quittera ? La phase de mise en place d’une infogérance est essentielle et permet de garantir une « externalisation » sans heurt grâce à quelques éléments clés : choisir un acteur polyvalent et réactif, documenter les procédures appliquées, partager la connaissance avec des périodes d’immersion (le prestataire partage le quotidien de vos équipes) et l’impliquer dans vos projets en cours.

En respectant cela, l’infogérance vous permet de répartir les connaissances, non plus sur une ou deux personnes, mais sur une équipe, et cela vous garantit une vraie constance de la qualité du service.

« C’est une opération irréversible, je deviens dépendant de mon prestataire. »

Faut-il vous rappeler votre niveau de dépendance actuel ? Voici les règles d’or du partenariat et des éléments clés à clarifier : s’assurer de propriété inconditionnelle des données et la conformité RGDP, vérifier les possibilités de sortie avant l’échéance (en cas de litige, d’insatisfaction mesurée par des indicateurs), s’assurer du maintien à jour des documentations et prévoir une phase de réversibilité.

En respectant cela, l’externalisation est une opportunité de modernisation des technologies et matériels utilisés. Cela va vous apporter plus de souplesse et d’adresser plus facilement de nouveaux besoins : mobilité …

Et promis, nous regarderons l’année prochaine les nombreux bénéfices établis 😉

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.