La business intelligence 2.0

Business intelligence (BI), ce terme anglais, pour désigner l’informatique décisionnelle n’a jamais aussi bien porter son nom qu’aujourd’hui.  Cela désigne, en effet, les pratiques et outils permettant d’analyser les informations afin de prendre des décisions appropriées, sur notamment les performances d’une entreprise.

Même si c’est trop restrictif, on vulgarise souvent la BI à des solutions de reportings, de Dashboard … et ces outils étaient donc utilisés pour suivre les indicateurs et autres données pour valider une stratégie, en vérifiant, à postériori, qu’ils sont en phase avec les objectifs.

Or, désormais, nous pouvons traiter tellement de données, les solutions de BI ayant tellement évoluées, en devenant plus simples à utiliser, plus flexibles … tout en étant aussi plus abordables … que la BI n’est plus là pour vérifier un modèle mais pour le concevoir ! La transformation numérique ouvre donc le champ des possibles.

Par exemple si l’on étudie les conséquences de l’évolution de tarifs sur des produits. Avec les outils classiques, dont le fameux « Excel », simuler l’impact était long, complexe voire impossible… alors que grâce aux nouvelles solutions, le prédictif devient possible. L’enjeu est très important pour les entreprises.

Bien entendu, certaines entreprises ont déjà investi (parfois beaucoup) dans des solution de BI classiques mais ces dernières sont complexes et nécessitent de faire appel au service informatique pour créer de nouveaux reportings, ou même des petites évolutions, ce qui crée des goulets d’étranglement et freinent les opérationnels dans leur analyse

En tant que consultant, nous intervenons dans les entreprises et force est de constater que la mise en place de solutions BI classique se traduisent souvent par un modèle rigide, conçu pour soutenir ce type de reporting.

Or, les entreprises ont justement besoin de pouvoir faire évoluer leur reporting très facilement, de traiter de nouveaux types de données, de nouveaux modèles en un temps record, et toutes les études le prouve, les dirigeants sont impatients de saisir ces opportunités qu’offre les nouvelles solutions de BI.

Grâce à de telles solutions, le service financier peut faire de simulation de plusieurs évolution de leur modèles économiques, les dirigeants peuvent accéder aux KPI essentiels depuis leur téléphone, pouvoir consulter des reportings et les faire évoluer pour avoir plusieurs axes d’analyses différents en totale autonomie, les collaborateurs de terrain peuvent, par exemple, consulter des tableaux de bord sur une tablette sans avoir à utiliser un VPN … car en plus de leur flexibilité naturelle sur les aspects fonctionnels, ces nouvelles solutions utilisent les technologies cloud (en toute sécurité) pour permettre des usages comptables avec nos vies actuelles.

Les nouvelles solutions de BI sont intuitives, flexibles, puissantes dans leur capacité à traiter des données très importantes, automatisées, sécurisées et abordables… non, ce n’est plus de l’utopie.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.