Une accalmie sur le front des délais de paiement ?

Le comité de crise sur les délais de paiement, que je coanime depuis mars 2020, vient de rendre public la première édition du baromètre mesurant le ressenti des chef·fes d’entreprise en matière de délais de paiement. Je souhaite partager avec vous quelques résultats clés de ce nouvel outil qui permet de suivre, en temps réel, la situation du crédit inter-entreprises en France.

Tout d’abord, la forte tension sur les délais de paiement ces derniers mois s’est légèrement réduite. Selon le sentiment exprimé par la plupart des chef·fes d’entreprise sondé·es, les délais de paiement sont revenus au niveau d’il y a un an. Nous pouvons donc nous féliciter car le comité de crise a mené un travail de titan auprès des grands acteurs économiques afin qu’ils paient mieux leurs fournisseurs. Et ces efforts ont payé !

Mais la situation n’est pas revenue à la normale pour autant…

En effet, 13 % des entreprises sondées déclarent un allongement des règlements reçus au cours du mois de novembre 2020, par rapport à la même période un an plus tôt. Cette détérioration semble relever plus particulièrement des difficultés de paiement par les PME et surtout par les entreprises de moins de 10 salariés. Ce qui montre que les tensions sur la trésorerie se sont répercutées sur les plus petites entreprises, et en particulier celles qui font partie des secteurs les plus touchés par la crise.

Enfin, près d’une entreprise interrogée sur dix dénonce certaines pratiques non coopératives au cours du mois de novembre 2020, telles que l’émission de bons de commande après la réalisation de la prestation, un délai excessif dans la validation du travail réalisé ou encore la modification unilatérale de fait d’un des éléments du contrat. Tous ces indicateurs appellent à une grande vigilance dans les mois à venir. Et nous allons surveiller cette situation de très près au sein du comité de crise.

Nous avons corrigé le tir sur les grands acteurs en améliorant la situation en amont, la situation devrait donc se désengorger à l’avenir pour l’ensemble de la chaîne. Nous avons des PME et TPE qui tiennent le coup grâce aux aides mises en place par le gouvernement et des entrepreneurs motivés. La solidarité économique et le paiement des factures en temps et en heure sont les clés pour sortir par le haut de cette crise, à condition bien sûr, que tout le monde joue le jeu !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.