« ETI, grands groupes, acteurs publics, n’attendez plus pour passer vos commandes ! »

L’attentisme : tel est le risque que fait peser l’incertitude éprouvée par de nombreux entrepreneurs sur le dynamisme de l’économie française. Le peu de visibilité dont bénéficient aujourd’hui les entreprises les incite à repousser l’émission de leurs bons de commande. Elles protègent ainsi leur trésorerie et le cash se retrouve à son tour confiné. Faute de commandes, les TPE/PME qui fournissent de multiples ETI et grands groupes sont forcées de réduire leur activité et de diminuer à leur tour leurs achats. Cet effet boule de neige risque de gripper l’entièreté de la machine économique et de faire chuter durablement le niveau de la richesse nationale. Face à cette potentialité, le rôle des pouvoirs publics est d’imaginer des dispositifs pour lutter contre les postures de repli et de redynamiser notre tissu économique.

Parmi ces dispositifs de soutien à l’économie, il y en a un sur lequel je souhaite attirer l’attention de tous et toutes les chef·fes d’entreprise : l’affacturage dès l’émission des bons de commande. Mis en place par le gouvernement à l’été 2020, ce mécanisme donne le moyen aux TPE/PME fournisseurs d’obtenir un financement dès la présentation à un factor des bons de commande émis par leurs clients. En un mot, les entrepreneurs peuvent transformer immédiatement en trésorerie une commande reçue… sans même devoir attendre d’émettre les factures.

Les avantages de ce dispositif inédit et novateur sont nombreux. Premièrement, pour les TPE/PME, l’affacturage dès l’émission des bons de commande les fait bénéficier d’un gain de trésorerie de plus de 45 jours par rapport à l’affacturage classique. De plus, le gouvernement a obtenu des factors l’annulation des commissions d’affacturage, ce qui correspond à un gain compris entre 30 et 50 % du coût du service pour les entreprises. Ensuite, un mécanisme de garanti par l’État – à hauteur de 90 % de la somme d’une commande – dissipe les inquiétudes liées au règlement des factures. Le gouvernement a annoncé une enveloppe de 20 milliards d’euros afin de garantir chaque bon de commande. Enfin, l’affacturage dès l’émission des bons de commande permet aux donneurs d’ordre d’offrir du cash immédiatement à leurs fournisseurs qui vont ainsi pouvoir réaliser les prestations en toute sécurité et passer eux-mêmes leurs commandes En résumé, c’est toute l’économie qui y gagne.

Dès lors, je lance un appel à toutes les ETI et à tous les grands groupes et acteurs publics : n’attendez plus pour passer vos commandes ! Le nouveau dispositif d’affacturage doit inciter chacun d’entre vous à faire preuve de solidarité économique. Commandez, et vous contribuerez à la relance de notre économie avec le soutien de l’État !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.