De rencontres divines en Printemps optimistes

Le livre de…

…Dominique Bona, l’une de nos trop rares académiciennes, qu’elle consacre à la méconnue Jacqueline de Ribes sous le titre de Divine Jacqueline, est un trésor d’écriture élégante. Dans le domaine de la littérature « qui transporte », c’est la biographie qu’il faut lire si l’on veut rêver de fêtes et de voyages. Car le personnage de Jacqueline de Ribes, femme d’affaires, productrice, styliste et philanthrope française, toujours de ce monde à 91 ans, nous entraîne dans le Paris de cette reine des fêtes de Venise comme du Faubourg Saint-Germain, créatrice de mode et cheffe d’entreprise, prosélyte d’œuvres caritatives. Servie par l’écriture proustienne de Dominique Bona. Divine jacqueline, Gallimard.

L’événement se nomme

Printemps de l’optimisme, bien sûr, il a commencé le 3 mai et s’est clos provisoirement le 8 mai pour son premier thème, la Vitalité. Maître de cérémonie, le Dr Frédéric Saldmann, bien sûr, dont les livres – le dernier, Vital, chez Plon – sont un hymne à la vie. Le Printemps de l’optimisme s’adresse à tous ceux et celles qui veulent booster le mois de mai. Du 10 au 15 mai, la Rencontre et le Partage sont le fil rouge, avec Florence Servan-Schreiber en hôtesse. Chaque semaine donne lieu à la publication de webinaires avec des experts, des philosophes prêts à disserter sur le bonheur, mini-vidéos de l’INA à l’appui où se rappellent à nous des personnalités inspirantes. Enfin du 17 au 22 mai, la thématique se nomme Demain : le rebond, ce qui change, quelles orientations prend l’économie, avec l’économiste Nicolas Bouzou. Tout le programme sur

www.printempsdeloptimisme.com

Une entreprise révèle une personnalité

L’entreprise, c’est l’appli Vitemadose, cette initiative de salut public conçue et mise au point avec réussite par le créateur de Covitracker. Deux entreprises de bienveillance et d’altruisme. Le tout jeune manager s’est entouré d’une équipe de génie pour se mettre au service de la société. C’est bien la preuve que le numérique, fauteur de troubles dans d’autres domaines, nous donne le meilleur grâce à des personnes formidables, à commencer par…

…Guillaume Rozier, créateur de Vitemadose

Car c’est de lui que je parle. Ce Savoyard de 24 ans, plutôt réservé de nature, s’est senti porté soudain par la nécessité d’agir pour les autres, de mettre ses créations et ses idées au service de tout le monde. Désormais, celui qui a pensé à aiguiller ceux qui ont téléchargé son appli vers les centres de vaccination privés de volontaires pour ne gaspiller aucune dose fait face à 200 demandes d’interviews par semaine ! Ses initiatives ont changé sa vie, il s’est vu propulsé personnalité internationale, salué par tous les politiques. C’est une des bonnes choses que la crise a apportées. Elle a créé beaucoup de malheur et de difficulté, on sait ce qu’elle nous coûte, mais elle a libéré aussi de l’énergie et de la créativité. Les choses ne seront plus comme avant, mais ce réservoir humain de créativité et d’altruisme, il va falloir le développer.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.