La Rencontre, Open, du Printemps…

LA PERSONNALITÉ, C’EST

Line Renaud, 92 printemps, toujours dans cet engagement qui a fait sa vie. Or l’engagement est la valeur fondamentale de l’optimisme : on n’est jamais aussi grand qu’au service des autres. Line est toujours et encore là pour le Sidaction, dont la récolte cette année se montra fructueuse, plus que la mobilisation contre le cancer, moins bien servi. L’énergie de cette grande dame incarne au mieux l’optimisme, je rappelle que le Printemps éponyme l’a consacrée Femme la plus optimiste de France, il y a deux ans.

DEUX LIVRES M’ONT SÉDUIT

Celui de Charles Pépin, philosophe et romancier, consacré à La Rencontre, une philosophie, chez Allary Éditions. L’auteur de Les philosophes sur le divan (Flammarion, 2008), Quand la beauté nous sauve (Robert Laffont, 2013), La Joie (Allary Éditions, 2015), et, avec le dessinateur Jul, des best-sellers La Planète des sages (Dargaud, 2011) ou 50 nuances de Grecs (Dargaud, 2019), sans oublier ses deux derniers essais Les Vertus de l’échec (Allary Éditions, 2016) et La Confiance en soi (Allary Éditions, 2018) a profité de la pandémie et des confinements pour, paradoxe admirable, écrire ce livre.
L’autre ouvrage, c’est presque son complément, en forme d’ouverture. Précisément Open, d’Isalou Regen, publié chez Albin Michel. « Avec l’ouverture, explique l’éditeur, on découvre, on voyage, on repousse ses limites, on crée, on partage… À l’inverse, sans elle, pas d’exploration, pas de dépassement, pas de joie, pas de plénitude, pas de rencontre… » En cette période aussi paradoxale, voyager, repousser ses limites, face aux difficultés, c’est particulièrement une onde positive.

CE SONT DES DIZAINES D’ENTREPRISES

que je voudrais honorer, les cliniques privées. Elles constituent notre chance de tenter de ne pas reconfiner le pays, de maîtriser la vague. En arrière de la main un temps, elles existent bel et bien, alors qu’elles furent laissées à l’écart sans doute à cause pour des raisons d’administration et de protocole public. Aujourd’hui, elles sont mobilisables et mobilisées. Les insérer dans le circuit du soin pourrait aider le Président Macron à gagner son pari courageux de ne pas reconfiner le pays avec son cortège de dégâts, économiques, certes, mais tout aussi psychologiques.

L’INITIATIVE

du Printemps de l’Optimisme se concrétise sous la forme de Festival des énergies positives version numérique, du 3 au 22 mai. Semaine 1, la Vitalité. Semaine 2, le Partage. Semaine 3, Demain, l’avenir. Tous ces thèmes répondent à mon vieux principe, quand ça ne va pas, il faut encore plus se secouer et être à l’initiative. Exercices, conférences, ateliers, livres, rencontres avec personnalités inspirantes vont enrichir en ligne ces trois semaines. L’idée est d’instituer un mois de mai superboosté, car ce pays en a besoin. Quant au Train de la Relance évoqué le mois passé, il aura bien lieu en septembre, mais il est trop tôt pour en dire plus.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.