100 % gastro ou presque

Cette femme m’a ému

Il s’agit de la poétesse Amanda Gorman, cette jeune femme de 22 ans venue dire un poème lors de l’investiture de Joe Biden, aux États-Unis. Impressionnante de maîtrise et de profondeur, elle porte des valeurs de l’optimisme, du respect, de la tolérance, de la recherche du vivre ensemble.

Tiré de son poème, The Hill We Climb, Cette colline que nous gravissons,

« When day comes, we ask ourselves where can we find light in this never-ending shade? »

À la pointe du jour, nous nous demandons où trouver la lumière à travers cette ombre qui n’en finit pas…

Tout le reste de mon onde positive, je l’ai dédié à la saveur…

… au plaisir des papilles, à la cuisine, à la gastronomie. Ce plaisir qui fait s’activer les neuromédiateurs et produire les hormones positives comme autant de petits bonheurs. Partager la cuisine conviviale, entre ami·es, même pas plus de six autour d’une table, dégage une valeur des énergies positives et on l’oublie souvent.

Lisez le dernier livre de…

… Thierry Marx, ce grand chef, parrain des Printemps de l’optimisme. Il a écrit Celui qui ne combat pas a déjà perdu chez Flammarion. La marque de la valeur positive d’un grand chef qui incarne la gastronomie, attractivité française, aujourd’hui sinistrée à coups de restaurants fermés, définitivement ou en situation difficile. Thierry Marx est le symbole de la bienveillance, avec tous les engagements qui sont les siens.

… Exceptionnellement, je citerai un second livre, celui de David Khayat, qui fut chef du service d’oncologie de la Pitié-Salpêtrière, entre autres responsabilités. Il a composé Arrêtez de vous priver, manger, boire, bien vivre, tout est enfin possible (Albin Michel), ce qui n’est quand même pas courant pour un médecin ! Les interdits sont partout, la culpabilité généralisée et pour tous ceux et celles qui n’ont pas l’intention de mourir guéri, on passe à côté de tous les petits bonheurs. S’adresse à tous ceux qui entendent en profiter, de ces petits bonheurs.

Mon entreprise gastro…

… se nomme Chefclub. C’est une start-up façon success story à la française des trois frères Thomas, Jonathan et Axel Lang, aux millions de consultations vidéos dans le monde de recettes assez faciles à réaliser chez soi. C’est aussi dans l’ordre des valeurs positives que la créativité n’a pas de limites. Même sur des marchés saturés comme les sites de cuisine. Très réconfortant pour les start-up et ceux·celles qui se lancent dans des aventures nouvelles.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.