Aimez-vous le chocolat ?

MON COUP DE CŒUR
… justement, c’est le chocolat. Je l’aime beaucoup. D’où ma visite du Salon du chocolat, qui s’est tenu du 30 octobre au 3 novembre à Paris, Porte de Versailles. Que voulez-vous, il faut s’octroyer quelques plaisirs, surtout noirs (les chocolats), car il est avéré que la teneur en glucides et lipides du chocolat noir agit positivement sur le moral. Au fait, sachez que trois ou quatre morceaux de chocolat servent admirablement de coupe-faim. C’est sa seconde vertu.

UN FILM M’A PLU
La belle époque de Nicolas Bedos. Le fils de Guy nous concocte là un scénario d’une finesse cinématographique de grand talent. À travers lequel les Fanny Ardant, Guillaume Canet, Daniel Auteuil et autres Michel Arditti font honneur à leur métier. C’est un hymne à l’optimisme ! L’idée : vous choisissez votre époque et une entreprise se charge de vous y replonger à coups de décors et d’acteurs/trices. Que ce film réussisse un carton au box-office ne peut que vous pousser à aller le voir, et ce succès me fait plaisir. Vous savez ? L’idéal serait que vous alliez voir le film en mangeant… du chocolat noir.

UN DICTIONNAIRE M’A ENTHOUSIASMÉ
Vous connaissez Alain Rey, le linguiste, père du dictionnaire Le Robert. Cet aimable patriarche publie une édition « augmentée » de son Dictionnaire historique de la langue française : dix siècles de voyage dans la langue (aux éditions Le Robert, naturellement). Que nous révèle-t-il, en dépit des tristes sires qui soutiennent le contraire ? Que la langue française ne s’appauvrit pas ! Le français est parlé de plus en plus dans le monde, et pas seulement grâce à l’Afrique. L’occasion pour moi de rendre hommage à ce grand homme de grand âge qu’est Alain Rey (91 ans) dont le cerveau semble insensible à la perte neuronale…

NOTRE PROCHAIN ÉVÉNEMENT PARTAGÉ
entre le Printemps de l’Optimisme et ÉcoRéseau Business, Les entreprises où il fait bon travailler (avec Great Places to Work), d’une part, et son débat entre spécialistes qui prouveront la réalité du bien-être au travail que contestent quelques esprits forts. Puis notre partenaire décernera ses Trophées Optimistes, deux lauréat/es choisi/es par un jury dont je fais partie. Les deux événements prennent place à la Fédération bancaire française qui nous accueille très exceptionnellement parce que la directrice générale de la Fédération a estimé nos initiatives porteuses et positives. Merci à elle !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.