La tech des techs

On nous le répète : créer son business n’a jamais été aussi simple et peu cher. Reste le possible problème de la complexité technique.

Heureusement, là où il fallait une équipe de cinquante ingénieurs chevronnés pour maintenir quelques serveurs il y a dix ans, aujourd’hui n’importe quel jeune entrepreneur peut se lancer depuis son garage et profiter instantanément de centaines de solutions SaaS qui réduisent cette complexité à quelques clics et centaines d’euros. C’est la tech des techs, un secteur qui se développe et se démocratise très rapidement.

Vous voulez lancer un site qui référence des produits, ou des fiches de films, ou encore une vaste bibliothèque de médias ?

Algolia, solution née il y a 4 ans, est parfaite pour ça : elle donne la puissance d’un moteur de recherche tel que celui de Google (oui, Google) pour les recherches à l’intérieur d’un site Internet. Configurable en quelques dizaines de minutes, un développeur solitaire saura la connecter à n’importe quelle base de données.

Mais un service, ce n’est pas simplement une liste de données à afficher. Le nerf de la guerre, c’est “l’UX”, l’expérience utilisateur : il faut créer un parcours adapté, intuitif et ludique pour le client potentiel. En backstage, cela signifie entre autres inventer et automatiser des processus : par exemple envoyer un email après chaque inscription, et décider d’une action en fonction de l’ouverture ou non de cet email ; avec Zenaton, 3 lignes de code suffisent. Et cela fonctionne pour tous les « workflows » : facturation, support, relances…

La porte qu’Amazon a ouverte en dévoilant sa suite applicative AWS il y a maintenant quelques années a permis aux entrepreneurs de comprendre que la complexité technique n’était plus un sujet, et à mesure que ces nouveaux services voient le jour, les coûts en développement et en maintenance chutent considérablement. Une nouvelle ère qui n’a pour limite que notre imagination 😉

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici