Quand les entrepreneurs s’attaquent à l’éducation

L’éducation est un terrain de jeu rêvé pour les entrepreneurs du numérique. Les étudiants sont parfaitement à l’aise avec les applications et sites web et le champ des possibles est infini : pas étonnant que les start-up se développent en nombre dans ce secteur.

Schoolmouv en fait partie, une entreprise toulousaine qui aide les étudiants à faire leurs devoirs. Son secret ? Faire jouer les cours par des acteurs pour rendre les révisions plus faciles. En proposant des quizz et des tests en ligne, l’entreprise permet d’apprendre ses leçons, s’entraîner et réviser de manière plus ludique que les classiques manuels.

Cependant, certains vont plus loin en se fondant directement parmi les élèves. Peter (hipeter.co), un robot avec lequel on peut interagir via Facebook Messenger, permet de mettre en relation deux étudiants directement pour de l’aide aux devoirs, comme le feraient deux amis.

Cette intégration entre un assistant personnel et un mode de communication existant est également la voie choisie par Charly (hello-charly.com), avec qui l’on peut communiquer par le biais de SMS cette fois-ci. Là encore, pas d’interface mais simplement une discussion par textos pour y voir plus clair dans son orientation professionnelle.

L’éducation est un secteur emblématique de ces nouveaux services qui se fondent dans les usages numériques pour proposer une expérience personnalisée hors du commun. Ce faisant, les entrepreneurs du numérique peuvent faciliter le partage de savoirs et pourquoi pas devenir l’interlocuteur privilégié des plus réfractaires.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici