Viralités

Le mot de février 2020 est sans conteste « virus ». Virus du Covid – 19, prioritairement, dont l’épidémie continue de s’étendre. Interrogés sur le sujet du 12 au 20 février, les dirigeants d’entreprise témoignent de leur inquiétude. 82 % d’entre eux déplorent, en effet, les impacts du virus sur l’économie mondiale et ils sont 58% à relever ses effets sur l’économie nationale. Cette proportion atteint 72 % dans le secteur de l’industrie française et 60 % dans celui du commerce. 10 % des chefs d’entreprise constatent même déjà des dommages sur leur propre activité. C’est le commerce (18 % des interrogés) qui se déclare le plus touché, pénalisé au quotidien par la baisse de chalandise ; il est suivi par l’industrie (11 %) où des craintes liées aux ruptures de chaînes d’approvisionnement sont palpables. Ces perturbations, dont la durée est difficile à appréhender, font chuter de 11 points la confiance des entrepreneurs dans l’économie mondiale (27 %). Baisse corrélative également de l’indicateur de l’optimisme, particulièrement dans les entreprises de moins de 10 salariés, pour s’établir à 92 points.

Virus de la politique, ensuite. Le terme s’entend là dans une acception positive. à quelques semaines des municipales, 60 % des dirigeants inscrits sur les listes électorales se déclarent ainsi absolument certains d’aller voter. Ils font de la préservation de l’environnement et de la sécurité des biens et des personnes des thématiques décisives dans leurs intentions de vote (respectivement 60 et 40 %). Effet des faits du moment ? La santé entre aussi en ligne de compte puisque cette préoccupation est évoquée par les plus grandes entreprises.
Enfin, malgré ces inquiétudes sanitaires, les entrepreneurs sont encore 78 % à se déclarer confiants dans leur activité. Un germe de la persévérance et un état d’esprit constructif que nous souhaitons bien évidemment… contagieux.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.