En quête d’amour ?

Retour. Reprise. Quel que soit le nom qu’on lui donne, le moment est venu : c’est la rentrée.

Celle, médiatisée, des entrepreneurs se fait traditionnellement, fin août, à l’Université d’été du Medef.

Mais pour ce retour, il était plutôt question de… départ, à l’ouverture des travaux. En effet, haut placée sur l’échelle de Richter des analyses politiques, la démission du ministre de l’Ecologie, Nicolas Hulot, suscitait aussi une pluie de commentaires chez les participants.

Sensibles à ces sujets, les entrepreneurs ?

Interrogés cet été dans notre Grande Consultation, 90 % d’entre eux estimaient qu’il était de leur devoir de s’engager dans des pratiques sociales, environnementales et économiques vertueuses. La préoccupation environnementale y occupait une place particulière, 69 % des interrogés déclarant déjà mettre en œuvre des actions très concrètes en ce sens (du recyclage à la consommation équitable proposée à leurs salariés) et 5 % s’y engageant.

A la même période, le ciel était aussi au bleu. Plus de la moitié des chefs d’entreprise (56 %) avaient le sentiment que « la situation était très bien en ce moment ». Avec une hausse de 6 points, c’était le score le plus haut pour cet indicateur depuis le début de notre baromètre.

La satisfaction affichée par les patrons pouvait également provenir de la fermeté du gouvernement dans la conduite des réformes. Ainsi 65 % d’entre eux estimaient que le rythme des réformes avait été maintenu les trois derniers mois et plus qu’un quart estimait même que ce rythme avait accéléré.

En cette rentrée, la confiance semble donc là. Mais, devant ses pairs, le nouveau président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux a aussi rappelé au Premier ministre que « cette confiance reste fragile » et que « les entrepreneurs préfèrent les preuves d’amour aux déclarations d’amour ».

A ce grand jeu du « je t’aime, moi non plus », et dans un contexte où la croissance n’est pas encore au rendez-vous, souvenons-nous de ce que disait Jacques Lacan qui, lui, sondait l’inconscient : « Donner de l’amour, c’est vouloir donner quelque chose que l’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas »…

Béatrice Genoux
Planneur stratégique
CCI France

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.