Droit au but ?

C’est la Coupe du monde de football.

Vu de ma lucarne, l’événement vaut davantage par l’euphorie collective qu’il suscite que par les prouesses du terrain. Que les (a)mateurs de ce sport me pardonnent si mes métaphores restent basiques.

Le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises est dans une passe décisive. Nous avons donc questionné les entrepreneurs sur certaines mesures de ce futur PACTE.

Pas de carton rouge.

La dématérialisation des procédures de création d’entreprise est bien perçue. Pour 79 % des patrons, la mise en place d’un guichet unique électronique est une bonne chose et ils sont plus de la moitié (60 %) à penser qu’il va même accélérer les procédures administratives. Pour autant, près d’un sur deux craint que cette dématérialisation n’accroisse le risque d’erreur administrative. D’où la nécessité, selon 94 % des sondés, de le doubler d’un accompagnement humain (du rôle également indispensable des arbitres qui mouillent le maillot sur le terrain, non ?).

83 % d’entre eux se déclarent favorables à la création d’un registre unique des entreprises.

Leur position est plus flottante sur le gel des obligations liées au dépassement des seuils d’effectifs. Question de taille : les entreprises de dix salariés et plus apparaissent davantage en demande de simplification et pour 33 % d’entre elles, la mesure aura un impact positif.

Enfin, le développement des dispositifs d’incitation à l’investissement des salariés suscite l’adhésion de la quasi-totalité des dirigeants, et ce quelle que soit la taille de l’entreprise.

Cela étant, et nos indicateurs globaux en témoignent, il faudra sans doute encore jouer les prolongations pour que la croissance, et avec elle la confiance, repartent durablement à la hausse.

Béatrice Genoux
Planneur stratégique
CCI France

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.