Faire des vagues

Au moment où les pouvoirs publics lancent une mission de réflexion sur le rôle de l’entreprise et son utilité sociale, nous avons plus que jamais envie de continuer à faire des vagues… d’enquêtes pour faire entendre le point de vue des entrepreneurs. Radiographier leur moral chaque mois, faire entendre leur point de vue sur les mesures qui les impactent directement ou sur les débats de société.

Flux et reflux de l’optimisme entrepreneurial, donc, en 2017.

Avec du vague à l’âme pendant la campagne présidentielle en France (92 % estimant que la situation des entreprises était insuffisamment abordée) puis un indice de confiance record de 37 % après le raz de marée des résultats en mai.

Tous «macronpatibles», les chefs d’entreprise ?

Comme pour les Français dans leur ensemble, les premières mesures gouvernementales ont suscité chez eux un enthousiasme variable.

Mais sur le dernier trimestre (les protestations sociales sur les décrets de la nouvelle loi ont fait peu de vagues), c’était presque à nouveau la lune de miel. 42 % appréciaient les efforts d’équilibrage entre les mesures en faveur de la sécurité des salariés et celles en faveur de la sécurité des entreprises (un indice tout neuf à suivre dans ce baromètre).

En décembre, ils se projetaient ainsi avec entrain dans l’année à venir, les perspectives économiques étant particulièrement bonnes selon eux. 71 % se disaient confiants dans l’avenir à court terme de leur activité, soit le taux le plus haut enregistré pour cet indicateur. Et, comme une pulsation nouvelle, près de la moitié d’entre eux voyaient dans l’innovation non une prise de risque mais bien un investissement.

Dans un contexte de promesses de stabilité fiscale et de réduction des charges accessibles à tous, ira-t-on alors jusqu’à une nouvelle «super Lune» pour 2018 ?

Béatrice Genoux
Planneur stratégique
CCI France

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici