De l’usage des conjonctions

Commenter la coordination de(s) conjonctions favorables dans ce début de quinquennat ?

Mais, après tout, si on avait recours à la grammaire ?

Ou les patrons sont moins moroses ou ils sont plus enthousiastes. En tout cas, leur optimisme a bondi de 10 points en mai-juin, atteignant même dans les entreprises de moins de 10 salariés son meilleur score depuis le début de notre baromètre en 2015.

Et le changement leur va bien, l’élection du nouveau président de la République dopant leur moral.

Effet de style ? La conjonction de (la) coordination des ministres fait dire à 75% d’entre eux que ce premier gouvernement prendra en compte leurs préoccupations et à près des trois quarts qu’il mènera une politique cohérente.

Plus de la moitié des interrogés sont confiants dans les perspectives pour leur entreprise les 12 prochains mois. Un sur deux projette cette embellie sur l’économie française dans son ensemble.

Donc rien d’étonnant à ce que le souhait d’Emmanuel Macron de recourir aux ordonnances pour réformer le Code du travail soit perçu comme une bonne chose par 63%.

Or cette même réforme n’arrivait qu’en cinquième position de leurs attentes en avril, loin derrière la baisse de la fiscalité à laquelle leur croissance est aussi subordonnée.

Ni volte-face ni angélisme à tout crin pour ponctuer leurs positions.

Car ils ont besoin d’avoir les coudées plus franches pour se développer.

Peut-être, simplement, une envie de reconquête qui les pousse à croire à la promesse de jours meilleurs.

Du bon usage, demain, des conjonctions favorables d’aujourd’hui…

Béatrice Genoux
Planneur stratégique
CCI France

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici