La mobilité, premier levier du progrès !

D’Alexandre le Grand à Thomas Pesquet, la mobilité représente le plus puissant moteur du progrès. En effet, le développement de solutions de mobilité toujours plus performantes a de tout temps obligé les hommes à se dépasser et à être créatifs.

Au-delà des progrès technologiques, la mobilité invite à une ouverture au monde. La rencontre de cultures confronte son savoir et l’enrichit.

Ce besoin de comprendre l’autre est à l’origine d’avancées technologiques, dans le monde de l’aviation et de la conquête spatiale, qui ont accru la sécurité, la durabilité et l’efficacité énergétique des appareils. Des progrès qui ont, par exemple, divisé par deux la consommation de carburant des jets d’aujourd’hui par rapport à ceux des années 1980, et sont ensuite transposés à des usages personnels ou domestiques. Une tendance qui se poursuit avec l’utilisation de biocarburants et de l’électricité pour certaines fonctions des appareils.

En ces temps de pandémie qui clouent les avions des grandes compagnies au sol, alors que la fenêtre sur le monde se résume souvent à un écran Zoom, jamais le besoin de mobilité ne s’est fait plus vivement ressentir. Les solutions de communication numériques, quoique très utiles, ne remplaceront jamais les déplacements, la rencontre réelle, la poignée de main, la connivence.

Nécessité professionnelle, mais aussi motif personnel ou encore rapatriement sanitaire, le monde est mouvement et s’est construit par et grâce à la mobilité des hommes.

Tribune de Luc Piot, président d’AB Corporate Aviation, membre Ethic

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.