Et pourquoi pas !

Rien à faire, on a beau parler des entreprises salvatrices, sources de progrès et d’emploi, encourager les prouesses françaises, noter les fortunes entrepreneuriales qui se créent… le bashing reste l’apanage de nos médias et des réseaux sociaux.
Les « riches » font au mieux l’objet de classements, ensuite on les attend au tournant pour voir ce qu’ils font de leur argent, avec une équation critique : combien de salaires de pauvres dans un salaire de riche… Une fois que l’on a dit cela et qu’on se soit légitimement affligé qu’il y ait des nécessiteux et des salariés pauvres, faut-il tuer les poules aux œufs d’or, avant même qu’elles n’aient pondu ?

Nous en avons un parfait exemple avec la société Qwant qui s’est attaquée (excusez du peu) sinon à détrôner Google du moins à lui tailler des croupières en France et en Europe sur fond d’éthique et de respect des données personnelles. Eh bien, la seule chose qui intéresse semble-t-il c’est de savoir quand elle va se planter, si elle a suffisamment de fonds propres et de chercher ce qui pourrait bien être critiquable ou sujet à caution dans cette entreprise démesurée forcément vouée à l’échec !
Dès qu’elle aura commencé à gagner de l’argent, ce qui devrait tarder étant donnée la taille du projet, il faudra alors songer à basher la rentabilité. Ainsi Qwant ne trouverait pas de financements suffisants, aurait emprunté des services de Microsoft, serait soutenu par l’état (mais en fait ce ne serait pas si sûr) et que faudrait-il en penser ? Si l’Etat ne soutient pas ce serait un handicap et mauvais signe, et si l’état soutient, c’est un biais ? D’ailleurs ce n’est pas fait…

Mieux : Qwant paierait trop ses salariés ! Il ne manque plus que les syndicats pour s’en offusquer…
Stop ! Aimons nos entreprises. Encourageons-les et arrêtons ce négativisme permanent qui nous tue à petit feu malgré un discours ambiant qui se veut favorable.
Allez Qwant ! Donnons à nos entreprises un peu de la ferveur qui nous anime… lorsqu’il s’agit de foot !

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.