Concilier protection des données personnelles et croissance des acteurs européens

La protection des données personnelles et la mise en conformité avec les réglementations nouvelles sont devenues plus que jamais un enjeu majeur pour les entreprises.

D’une part le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entré en application le 25 mai dernier, a conduit de nombreux acteurs à revoir leurs pratiques de collecte et de traitement de données personnelles, notamment au regard de sanctions qui incitent fortement à la mise en conformité. D’autre part, l’actualité, au premier rang desquelles l’affaire Cambridge Analytica, a démontré les risques de l’exploitation massive des données personnelles qu’il s’agisse de vie privée, d’intelligence économique voire même d’influence sur les processus démocratiques.

Face à ce nouveau paradigme, les entreprises doivent donc intégrer dans leur transformation numérique la protection des données personnelles. Dans le méandre d’offres sur le marché de la protection des données personnelles, la question légitime du chef d’entreprise est de savoir quelles solutions appliquées à son entreprise.

Au-delà des recommandations de la CNIL, le réflexe de se tourner vers des acteurs français ou européens dont le modèle économique n’est pas basé sur la captation massive de données personnelles est une première étape.

Il en est ainsi du choix du moteur de recherche installé par défaut sur les postes de travail. Qwant, moteur de recherche française et européenne, permet ainsi aux salariés de rechercher les informations qu’ils souhaitent sur Internet sans aucune forme d’intrusion dans leur vie professionnelle ou leur vie privée. Le moteur européen n’utilise aucun cookie et n’utilise aucun dispositif de traçage, ce qui permet tout à la fois d’éviter le ciblage publicitaire et de sauvegarder les secrets industriels et commerciaux mis en risque lorsque les recherches sont renvoyées et archivées sur des serveurs étrangers. De même, Whaller, entreprise française permet aux équipes et organisations de créer leurs propres réseaux sociaux internes, sans publicité et sans exploitation de données.

En choisissant de recourir à des solutions développées par des entreprises françaises, pour les collaborateurs, l’entreprise participe ainsi à plusieurs objectifs : protéger le droit à la vie privée des utilisateurs, protéger ses propres intérêts d’entreprise, favoriser contribuer à l’émergence d’acteurs européens, et le tout dans le cadre d’une démarche de responsabilité sociétale à valoriser auprès des équipes, des clients et des parties prenantes.

                                               Léonard Cox
Vice-president Public Affairs & CSR Qwant

 

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.