Non à la pêche électrique !

Sous prétexte de réduire les combustibles pétroliers des bateaux, se dessine un massacre maritime à Bruxelles dans l’indifférence.

N’est-il pas à regretter la décision de la commission de la pêche du Parlement européen, adoptée le 21 novembre dernier, autorisant la multiplication de la pêche dite électrique. Quelques précisions sur ce mode de pêche qui consiste à envoyer des décharges électriques mortelles au cœur des sédiments engendrant de très graves souffrances sur un grand nombre de poissons (brulures, ecchymoses)… Les pêcheurs français récupèrent régulièrement dans leurs filets des animaux handicapés.

Comment l’Union européenne (UE) peut donner un tel blanc-seing à une pratique qui vide nos fonds marins de leur faune, alors que le constat mondial est implacable, il existe une surexploitation des ressources et de la pêche ultra-intensive ?!

La pêche électrique ne date pas d’hier, et les industriels font un intense lobbying à Bruxelles, depuis des années.

Il est encore temps d’agir ! Le mouvement ETHIC a interpellé le gouvernement français, seul opposant européen, pour se faire entendre et faire triompher le bon sens.

9ème pays côtier au monde, 2ème Zone économique exclusive (ZEE) mondiale, la France doit s’opposer avec fermeté à cette mesure qui provoque la colère légitime de nos marins pêcheurs et qui est contraire à l’intérêt supérieur de la mer, comme de la planète.

La survie économique d’un secteur ne justifie pas tous les moyens.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.