Air France Bluebiz
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Comment favoriser concrètement la reprise économique ?

Contre toute attente, la période actuelle de récession est le moment propice pour innover et pour prendre des risques car nous sommes en pleine phase de « destruction-création ».
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Quelles personnes physiques ou morales devraient donc dire « J’aime ma boîte » ?

« J’aime ma boîte », devraient bien sûr dire les membres du personnel, les intérimaires et aujourd’hui les travailleurs « indépendants » employés par la boîte. Mais pourquoi pas aussi les équipes sportives ou les associations liées à l’entreprise ?

Réseaux sociaux et entreprise

Les salariés, qui jouissent d’un droit à la liberté d’expression, expriment de plus en plus facilement leurs critiques envers leur hiérarchie, l’organisation ou le fonctionnement de leur entreprise.

Travailler avec plaisir pour travailler mieux !

Faire bouger les lignes en faisant rimer qualité de vie au travail et Responsabilité Sociétale des Entreprises, c’est possible. Un engagement au quotidien pour Juste à temps afin de contribuer à une croissance durable.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Et pourquoi pas !

Rien à faire, on a beau parler des entreprises salvatrices, sources de progrès et d’emploi, encourager les prouesses françaises, noter les fortunes entrepreneuriales qui se créent... le bashing reste l’apanage de nos médias et des réseaux sociaux.

Comment développer le sentiment d’appartenance ?

Aimer sa boîte, c’est aimer y travailler et y retrouver ses collègues. Toutes les entreprises devraient souhaiter que leurs collaborateurs soient fiers d’y travailler.

« J’aime mon [ancienne] boîte ! » Quand les seniors aiment les entreprises

Il n’est pas si loin le temps où certaines entreprises envisageaient le départ en retraite ou en pré-retraite comme une solution de gestion des ressources humaines et leurs salariés comme une période bénie de temps libre loin de toute contrainte.

Plus son entreprise est petite, plus on l’aime

La Fête des entreprises, organisée chaque année par le mouvement J’aime ma boîte créé par l’« activiste » de l’entreprise Sophie de Menthon, donne l’occasion à Opinion Way de prendre le pouls de l’attachement des Français à leur boîte, justement.

Vers une communication responsable et positive ?

Depuis plusieurs semaines, nos clients viennent nous consulter au sujet de différends qu’ils peuvent avoir avec des collectivités territoriales, notamment une mairie ou un Conseil départemental. Dans les cas qui nous intéressent il s’agissait de la relation de deux entrepreneurs dans le domaine de la communication qui éprouvaient des difficultés avec ces collectivités.

Commissaire aux comptes : charge ou atout de croissance ?

La question revient régulièrement, d’autant plus facilement qu’agilité est souvent associée à légèreté et légèreté à simplification. Or, derrière l’ambition de croissance, de solidité et de maîtrise des enjeux qui garantissent la pérennité et le développement des entreprises, surgit régulièrement la question de la simplification.

Concilier protection des données personnelles et croissance des acteurs européens

La protection des données personnelles et la mise en conformité avec les réglementations nouvelles sont devenues plus que jamais un enjeu majeur pour les entreprises.

La propreté, enjeu majeur de la RSE ?

La Responsabilité sociale de l’entreprise, nouveau fer de lance de la société, a trouvé dans les entreprises de propreté un écho immédiat.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Cancer@work : quand on aime sa boîte on soutient ses salariés !

Permettre aux malades de continuer leur travail, c’est aussi une façon de les aider à guérir. Mais ce n’est pas facile, on a peur, peur de les faire travailler, peur de la maladie, peur de mal s’y prendre…
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Vous avez désormais le droit de vous tromper ?

Le droit à l’erreur tant attendu laisse un peu sceptique.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Non à la pêche électrique !

Sous prétexte de réduire les combustibles pétroliers des bateaux, se dessine un massacre maritime à Bruxelles dans l’indifférence.

Les salariés aiment leur boîte et le prouve

Cette année, la 15e édition de J’aime ma boîte a dépassé tous les espoirs de participation dans un contexte économico politique très agité.

La plus belle (le plus beau) pour aller bosser !

Toutes les entreprises se sentent concernées par le fait de fêter leur boîte et surtout de faire savoir à cette occasion qu’elles aiment leurs salariés et réciproquement, leurs clients bien sûr, leurs fournisseurs, leurs prestataires et leurs franchisés.

Bouge ta boîte

La Fête des Entreprises est née en 2003 avec la volonté de faire la pédagogie de l'entreprise en la célébrant positivement le temps d’une journée sous le slogan « J’aime ma boîte ».

« Le réflexe » commissaire-priseur

Il existe un « conseil » auquel les chefs d’entreprise ne pensent pas naturellement : le commissaire-priseur.

Pour faire du tourisme un moteur de la croissance française

En France, le tourisme constitue l’un des principaux secteurs d’activité économique! Il représente 7,3 % du PIB et près de 2 millions d’emplois directs et indirects, non délocalisables.

Une en vente

Écologie, antigaspi et made in France deviennent trois réflexes d’après crise qui s’annoncent durables

Les Français.es désirent revoir leur copie en matière d’achat. En consommant mieux. En faisant le choix d’appareils et de produits plus durables. Dans ce cadre, c’est effectivement l’achat local, de proximité dans l’hexagone, qui aura le vent en poupe dans les mois qui viennent.

« Présentiel » versus « télétravail » : le combat du siècle dernier !

Nous devons apprendre à identifier clairement l’endroit où nous nous trouvons et ses potentialités, à comprendre l’instant que nous vivons et la manière dont nous pourrions y trouver du sens et enfin ce qui est souhaitable et comment nous pourrions contribuer à sa réalisation.

La Grande consultation des entrepreneurs de la CCI : en temps masqués

Aujourd’hui 24 % des dirigeants dont l’activité est compatible avec cette pratique envisagent d’augmenter la part de télétravailleurs dans leur entreprise, y compris (et ils sont 22 %) ceux qui ne le pratiquaient pas.

Au sein de GEA Invest, des bonbons au parfum d’ambition

Avec Bonbonprint, une entreprise qui personnalise des boîtes de bonbons, Paul-Luc Perez vise à concilier fond et forme. D’abord parce que les bonbons fabriqués relèvent du made in France, artisanaux, et bien sûr 100 % naturels.

Les règlements de comptes vont commencer

Fallait-il vraiment se confiner à ce point ? Dimanche, le président de la République contaminée parlera sans doute de « la fin de notre épreuve, mais la prudence nous oblige à rester encore prudents », de la « sagesse de ce peuple qui, par sa discipline, a vaincu ce virus vénéneux » et « il est temps de retrousser nos manches » (dans cet ordre ou un autre).

Michel Vaujour : une femme l’a fait rebondir

Ce qui devient riche, c’est la lecture de l’énorme livre que le « braqueur français » publie chez XO Éditions en septembre 2018. Cette fois, on écoute la « voix » du personnage.
Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME

Comment favoriser concrètement la reprise économique ?

Contre toute attente, la période actuelle de récession est le moment propice pour innover et pour prendre des risques car nous sommes en pleine phase de « destruction-création ».

Télétravail : guerre et paix

La solution se situe souvent dans la définition. C’est un mode de travail volontaire, mené à raison de quelques jours au maximum et qui ne concerne pas tous les métiers.

Résilience et confiance, 2 clés de l’entreprenariat

De nombreux experts, hauts responsables publics ou privés, ont pu intervenir auprès des entrepreneurs du réseau h’up, cible qu’ils peinent à adresser ordinairement.

LES + LUS

Big data, l’âge de la prédiction

«Chaque seconde, 29 000 Go d’informations sont publiés dans le monde. Un volume qui ne cesse de croître depuis l’émergence du Web 3.0 et de l’Internet des Objets »

Au sein de GEA Invest, des bonbons au parfum d’ambition

Avec Bonbonprint, une entreprise qui personnalise des boîtes de bonbons, Paul-Luc Perez vise à concilier fond et forme. D’abord parce que les bonbons fabriqués relèvent du made in France, artisanaux, et bien sûr 100 % naturels.

L’avenir du métier d’ingénieur vu par les grandes écoles

Témoignage d'une poignée d'acteurs majeurs de l'enseignement supérieur sur le devenir du métier d'ingénieur.
X