Lever les freins à l’expansion du travail indépendant : une clé pour la relance.

La France se distingue de tous les pays du monde par le soin qu’elle a mis à soutenir les entreprises et leurs salariés afin qu’elles passent cette période difficile.

Cette option porte ses fruits puisque les statistiques semblent indiquer que l’impact de la crise est plus faible qu’anticipé et la reprise plus forte.

Les entrepreneur·euses indépendant·es ont la souplesse d’innover et nombre d’entre eux et elles ont fait évoluer leur modèle économique et leurs services pour transformer ce coup dur en rebond.

Tous les moyens et les intelligences doivent donc être mobilisés pour optimiser le soutien à ce tissu d’entreprises qui crée la plupart des nouveaux emplois, en particulier les entreprises portées par les publics les plus éloignés de l’intégration professionnelle.

H’up place beaucoup d’espoir dans le futur pacte d’inclusion par le travail indépendant liant le ministère du Travail et les principaux acteurs de l’accompagnement de ces publics.

Il prévoit de rationaliser l’accompagnement en le simplifiant, d’harmoniser les prélèvements sociaux en faveur des entrepreneurs à faible revenu pour sécuriser leur parcours.

Grâce au soutien de l’Agefiph, l’association va tripler le nombre d’entrepreneur·euses accompagné·es et renforcer ses partenariats pour bénéficier de l’expertise d’autres acteurs.
H’up forme le vœu que ce pacte soit rapidement signé et se traduise concrètement dans le cadre de la relance de cet automne.

Les entrepreneur·euses handicapé·es ne veulent ni ne peuvent être déçu·es.

Ils fourmillent d’idées comme le montreront ceux et celles récompensé·es lors des trophées H’up du 9 novembre.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.