AdGENCY Experts
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Conservation, stockage et archivage, même sécurité ?

Bien évidemment, les solutions et les services proposés communiquent pratiquement tous sur leur fiabilité, mais la réalité est tout autre. Il est en effet important de lire avec attention les conditions de ces services qui, pour les plus performants, vous garantiront un résultat alors qu’à l’opposé certains n’hésitent pas à préciser qu’ils se réservent le droit d’accéder à vos données ! En pareil cas, ceux-là font finalement preuve d’honnêteté car il s’agit en général d’une obligation, issue de la législation de leur pays d’origine.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

En matière de confidentialité, les clients au secours des fournisseurs

En ce qui concerne la protection des données et leur confidentialité nous disposons de ce côté de l’Atlantique du règlement RGPD (règlement général sur la protection des données) qui impose que toutes les données à caractère personnel soient sauf exception conservées sur le territoire européen et soient accessibles sous contrainte uniquement au regard du droit de l’Union ou du droit d’un État membre.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Comment l’e-consentement se propose de renforcer le climat de confiance entre patients et médecins

La dématérialisation des documents médicaux contribue à l’amélioration de la qualité des soins en facilitant les échanges et l’accès aux données nécessaires sous réserve bien sûr de rester conforme aux exigences légales. Il en est de même des consentements qui existent en matière de santé pour envisager leur digitalisation.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Bientôt la fin de l’OTP SMS

L’OTP (one time password) SMS consiste à recevoir, par exemple au moment d’un paiement sur Internet, un code transmis via un SMS. Même si...
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

La signature électronique 20 ans après

Bientôt 20 ans que la directive européenne n°93 de 1999 a permis le lancement de la signature électronique en Europe, remplacée depuis par le règlement n°910 de 2014 dit eIDAS. Force est de constater que le développement de la signature est très différent d’un pays à l’autre.  
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Intelligence artificielle, avant l’emballement, la France a des atouts

Notre environnement quotidien est de plus en plus équipé de systèmes électroniques permettant des traitements en tout genre, du plus simple au plus compliqué.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Transformation ou révolution numérique ?

Au niveau des entreprises et plus généralement des organisations, la notion de transformation numérique résonne de plus en plus mais ne débouche pas encore sur les décisions qui pourtant devraient s’imposer comme la définition d’une véritable stratégie en la matière et une mise en œuvre efficace grâce à une approche transverse et l’implication de l’ensemble des collaborateurs sans oublier qu’au final il s’agit surtout d’accepter de changer sa culture d’entreprise.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

Révolution « blockchain » ?

La blockchain fait pour l’instant couler beaucoup d’encre, fait l’objet de nombreuses communications, fait souvent référence à la monnaie bitcoin qui en est à l’origine, mais qu’en est-il réellement ?

Une en vente

Next 40 : qu’avez-vous fait de la rentabilité et de l’entrepreneuriat en région ?

En outre, ce critère porte également en lui un effet pervers que l’on ne peut ignorer : sur les 40 entreprises sélectionnées, 35 sont encore et toujours parisiennes ! Et la raison est simple : en Île-de-France (qui concentre actuellement près de 70 % des investissements en valeur) l’accès aux fonds d’investissement et autres business angels est actuellement bien plus aisé pour ces start-up que pour leurs homologues en région.

L’ère de Babel de l’âge numérique

Les prescripteurs ont changé de camp. Les célébrités anciennes, les lumières, autrefois éminemment respectées les Einstein, Freud… ont laissé la place à des people d’un jour. L’histoire est pulvérisée, la science reléguée aux faits divers.

5G en France : un cahier des charges trop ambitieux ?

À l’automne 2019, l’Arcep, l’Autorité de régulation du marché des télécoms en France, conduira la procédure d’attribution des fréquences 5G pour la bande 3,4 GHz-3,6 GHz, qui constitue le cœur de la nouvelle technologie mobile.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Réussir sa levée de fonds

Les dirigeants peuvent solliciter les « business angels », les fonds d’investissement (amorçage, capital-risque, développement) ou le « corporate venture » pour trouver des capitaux mais obtiennent parfois bien plus au gré des rencontres et enrichissent leur projet : une expertise, des débouchés commerciaux… Il est préférable d’avoir un bon ressenti avec l’investisseur car il faudra lui rendre des comptes régulièrement.

Vous perdez votre temps en réunion. Est-ce de votre faute ?

Mettons du jeu pour inciter à faire mieux. Lors d’un séminaire au vert, les participants avaient du mal à revenir en salle de réunion en temps et en heure. Chaque retardataire devait réaliser 10 pompes avant de s’asseoir. Et faire des pompes avec un smartphone, c’est super compliqué. Je ne vous conseille pas d’essayer…

Travailler avec plaisir pour travailler mieux !

Faire bouger les lignes en faisant rimer qualité de vie au travail et Responsabilité Sociétale des Entreprises, c’est possible. Un engagement au quotidien pour Juste à temps afin de contribuer à une croissance durable.

LES + LUS

L’euro, ami ou ennemi des entreprises ?

« l’euro a d’abord été institué, rappelons-le, dans un seul objectif : parachever le marché unique en facilitant plus encore le commerce entre pays européens. Via la baisse drastique des coûts de transaction propres aux opérations de change. Une mission pleinement remplie par la monnaie unique ! Car depuis vingt ans, s’en est fini des fluctuations erratiques des taux de change entre les nombreuses monnaies de l’Union européenne »

Régions : qui recrute le plus ?

Alors que les intentions de recrutement des employeurs progressent de 14,8 % en 2019 (347 000 de plus), la recherche de nouveaux talents reste un défi.

Comment l’on recrute dans le monde 3.0

Encore une fois Leonardo da Vinci ! C’est lui qui aurait conçu et rédigé le premier CV. Cinq cents ans plus tard, le/la candidat/e a affaire parfois à de curieux recruteurs et son CV est en ligne.
X