AirFrance

Militez pour des institutions positives

Chaque institution doit prendre sa part de la mobilisation pour l’optimisme.
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

Rebellez vous !

Le samedi 16 mars s’est tenu l’acte 18 des « gilets jaunes ». Que vous soyez d’accord ou pas avec leurs revendications, que vous les aimiez un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout renvoie à une question de fond : faut-il se rebeller ?

Le conflit entre associés : comment gérer différents fronts ?

Les conflits entre associés surviennent plus souvent que ce qu’on pense.

De l’importance des compétences douces

Nous ne pouvons pas anticiper exactement ce que seront les transformations du monde du travail. De nombreuses organisations, chercheurs, sociologues, ont tenté de répondre à cette problématique. 

Comment développer le sentiment d’appartenance ?

Aimer sa boîte, c’est aimer y travailler et y retrouver ses collègues. Toutes les entreprises devraient souhaiter que leurs collaborateurs soient fiers d’y travailler.

« J’aime mon [ancienne] boîte ! » Quand les seniors aiment les entreprises

Il n’est pas si loin le temps où certaines entreprises envisageaient le départ en retraite ou en pré-retraite comme une solution de gestion des ressources humaines et leurs salariés comme une période bénie de temps libre loin de toute contrainte.
Jean Marc Rietsch, expert international en dématique, président du Digital Information Institute ou D2I

La signature électronique 20 ans après

Bientôt 20 ans que la directive européenne n°93 de 1999 a permis le lancement de la signature électronique en Europe, remplacée depuis par le règlement n°910 de 2014 dit eIDAS. Force est de constater que le développement de la signature est très différent d’un pays à l’autre.  

Les sanctions contre le dirigeant en faillite : comme les antibiotiques ce n’est pas...

C’est une phrase qu’on entend si souvent « En France, on n’a pas la culture de l’échec », « aux Etats-Unis, les entrepreneurs sont fiers de parler de leurs échecs ». Pourtant, si cette phrase pouvait être vraie il y a plusieurs années, les choses ont bien changé dans l’hexagone et les entrepreneurs qui ont échoué ne subissent plus du tout le même sort que ceux qui subissaient la banqueroute avant la Révolution et qui devaient porter un humiliant… bonnet vert.

2 000 acheteurs responsables

Le 21 février, le maire de Clamart a signé la charte Relations fournisseurs responsables*. La mairie de Clamart est le 2 000e organisme signataire de cette charte, le 2 000e à s’engager dans la démarche d’adoption de pratiques responsables vis-à-vis de ses partenaires commerciaux.
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

La Saint Valentin pour tous !

Et si à l’occasion de la Saint Valentin, dans nos entreprises, le manager déclarait sa flamme ? Problème. À qui ?

Gestion de la relation, l’humain dans tout cela ?

Le terme de #CRM n’est pas nouveau et nombre d’entreprises sont déjà équipées de logiciel relation client. Mais si les grands groupes ont franchi le pas, la situation diffère dans les PME. Pourquoi ?

No Deal, Good Deal, New Deal ?

À moins de 100 jours des élections, la Grande Consultation des Entrepreneurs par CCI France* avait en février déjà un petit goût d’Europe.
Thierry Saussez, Créateur du Printemps de l'Optimisme, Incubateur d'énergies positives

Saluez les atouts de la France

La mode est au « déclinisme », au défaitisme, au négativisme. À prendre un peu de hauteur, à y regarder de plus près, sommes-nous certains, au-delà des aléas politiques, que notre présent, en tant que nation, soit si sombre ?
Cédric Ternois Président de Jalix

Bonnes résolutions

Comme chaque année à cette période, nous présentons fièrement nos bonnes résolutions, à titre personnel mais aussi professionnel. Par ailleurs, comme beaucoup d’entreprises clôturent leurs comptes au 31 décembre, janvier est aussi le mois des annonces, des kick-off d’entreprises et de la présentation des budgets.
Julien Leclercq, directeur général agence Com’Presse Editions Yakabooks, auteur de Journal d’un salaud de patron (Ed. Fayard) www.salauddepatron.fr

2019, l’année des changements

Je me garderai bien de lancer un débat sur le fond du mouvement des gilets jaunes, forcément clivant, même au sein du lectorat d’un magazine économique dynamique et optimiste comme celui que vous tenez entre les mains.

Grandes consultations

Je m’étais promis de ne pas faire de bilan 2018 de notre Grande consultation des entrepreneurs dans cette chronique.

Et si le problème de Macron était de n’avoir jamais connu l’échec ?

De toutes les insultes récemment prononcées à l’égard de notre président par la France en colère, celle qui m’a le plus interpellé est « Macron, sors de ton trou ». Non pas qu’elle soit plus violente que le « Macron défénestration » tagué sur un mur en face de chez moi un triste samedi de décembre.
Thierry Saussez, Créateur du Printemps de l'Optimisme, Incubateur d'énergies positives

D’une crise faisons un espoir par Thierry Saussez

Le dernier baromètre Sciences Po/Opinion Way accentue encore le pessimisme collectif des Français et souligne toujours le paradoxe avec leur bonheur individuel. Une grande majorité d’entre eux déclarent avoir réussi leur vie.

Ma mission au service de la confiance

Les cérémonies de vœux cette année ont été particulièrement compliquées. Elles ont navigué entre le souhait que cette année 2019 soit meilleure que la...
monrhamoi.fr

L’entretien professionnel (EP) peut être source de business ! (partie 1)

L’EP, obligatoire depuis mars 2016 pour tout salarié ayant plus de deux ans d’ancienneté, ne doit pas être confondu avec l’entretien annuel d’évaluation (EAE).

Une en vente

Pascal Malotti Directeur Conseil & Marketing de Valtech France

Ce n’est pas le bon moment pour innover

Ouvrir la voie à l’innovation suppose d’avoir de l’audace, d’être prêt à échouer et d’être libre d’explorer.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Militez pour des institutions positives

Chaque institution doit prendre sa part de la mobilisation pour l’optimisme.
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

Rebellez vous !

Le samedi 16 mars s’est tenu l’acte 18 des « gilets jaunes ». Que vous soyez d’accord ou pas avec leurs revendications, que vous les aimiez un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout renvoie à une question de fond : faut-il se rebeller ?

Le conflit entre associés : comment gérer différents fronts ?

Les conflits entre associés surviennent plus souvent que ce qu’on pense.

LES + LUS

Japon : entre millionnaires et misérables

Une “société toboggan” est une société dans laquelle il suffit de glisser un peu par inadvertance pour ne pouvoir se raccrocher à quoi que ce soit, et être condamné à tomber jusqu’en bas. 

Vous préférez l’intelligence artificielle ou la connerie naturelle ?

C’est le gros mot-valise du moment, pas une journée sans en entendre parler à coups de compétitions gagnées, de salons, de chômeurs à venir…
Je me réjouis d’avoir calfeutré les murs. La grogne populacière ne m’atteint plus.

Pourquoi n’aime-t-on pas les riches en France ?

Une détestation, empreinte de jalousie, qui n’est pas sans exprimer, outre l’évidente fracture sociale, une culture de l’entre-soi. Le riche ne sera de fait jamais populaire.