Le billet de la semaine

Aujourd’hui c’est vendredi. Les cachalots sont au boulot et le temps est à la réflexion.

Alors pardon ma réelle et simpliste préoccupation concernant les réseaux sociaux...

Demain c’est vendredi. Les carpes craquent et le temps est à la réflexion.

L’envahissement médiatique c’est le dire qui domine le faire, la « parole de la com » qui masque l’action dans le réel. 

Demain c’est vendredi. Les raies déraillent et le temps est à la réflexion.

Une preuve de l’incapacité des gouvernants, au-delà des sensibilités politiques, à imaginer une véritable concertation avant, un dialogue social solide. Nous sommes condamnés encore longtemps à ce que le haut impose au bas.

Demain c’est vendredi. Les calamars en ont marre et le temps est à la réflexion.

On doit donc ne rien changer quand la richesse s’en va, quand la pauvreté s’accroit, quand la marginalité se développe, quand les extrêmes de tous bords se régalent…

Demain c’est vendredi. Les harengs haranguent et le temps est à la réflexion.

Demain c’est vendredi. Les harengs haranguent et le temps est à la réflexion.

C’est vendredi. Les colins veulent un câlin et le temps est à la réflexion.

Les marques participantes encouragent une overdose légale de consommation, démontrant la contradiction structurelle entre leurs discours et leurs conduites.

Demain c’est vendredi. Les brêmes sont blêmes et le temps est à la réflexion.

La question est loin d’être résolue mais dans un monde qui ne pardonne pas ou peu, face aux risques croissants des simulacres d’engagements et d’activisme, bien des dircoms devraient se poser quelques interrogations sur la réalité de leur utilité sociale.

Demain c’est vendredi. Les soles cherchent le la et le temps est à la réflexion. 

C'est à la fois une injustice, une inégalité illégale sur le plan moral, un droit donné à la triche. 

Aujourd’hui c’est vendredi. Les baleines ont bonne haleine et le temps est à la réflexion.

C’est ensuite une pratique qui doit toucher tous les pans de l’entreprise et pas uniquement la recherche ou le marketing parce que l'innovation comme la disruption touchent à tout, partout, sur tout.

Aujourd’hui c’est vendredi. Les thons tanguent et le temps n’est pas à la réflexion mais aux bons conseils.

Aujourd’hui c’est vendredi. Les thons tanguent et le temps n'est pas à la réflexion mais aux bons conseils.

Une en vente