Air France Bluebiz
Home Entreprendre Electron libre

Electron libre

Dans cette rubrique EcoRéseau Business met à l’honneur un(e) entrepreneur(e) parce qu’il (elle) a un profil atypique, parce que son entreprise évolue dans un secteur unique ou parce qu’il (elle) a eu l’idée de sa boîte d’une manière peu conventionnelle

Nathalie Woog : le MICE à échelle américaine

La réussite de la soirée la bombarde responsable de l’événementiel au sein de la direction de la communication du groupe. Nathalie Woog s’« éclate ».

Olivier Lefebvre, un créatif à la tête d’une agence créative ? Cherchez l’erreur…

Une image le berce, la vague. Un collègue la lui a mise en tête : on est au creux, on va forcément remonter.

Thomas Jamet : les bosses du boss

S’il aime les chiffres, il aime aussi les lettres. Ses tribunes dans des revues ne se comptent plus. Du coup, il passe au format livre : Renaissance mythologique, l’imaginaire ou les mythes à l’ère digitale se vend à + de 3 500 exemplaires !

Alix Paoli, millenial en sac à dos !

"J’avais testé des sacs de randonnée, rationnels mais peu seyants. Et au rayon des sacs féminins, je ne trouvais que de tout petits sacs à dos, impraticables"

Coryne Sultan : de la distance pour entreprendre

 L’idée de tout créer à partir de rien me plaisait énormément. C’était comme une chorégraphie à travers laquelle se cherchent les meilleurs mouvements en accord avec la musique.

Edwina Girard : et votre boîte se gondole…

 Les gens sont drôles et ne le savent pas. L’un de nos ateliers phares est un sketch humoristique totalement pensé, écrit, répété et interprété en l’espace d’une heure trente par des salariés. Cet exercice témoigne de l’humour intrinsèque dont chacun sait faire preuve.

Frédérique Dorso : Gentlewoman du déménagement

« Mon père avait eu la bonne idée de transformer d’anciennes cuves à vins, situées aux portes de Paris, en véritables coffres-forts », explique Frédérique Dorso.

Robin Coulet, l’art de la conversation

À la fin des années 2000, Coulet comprend qu’une bascule est à l’œuvre entre la communication et la conversation. « Internet explosait, les blogs et autres plates-formes se développaient à la vitesse grand V."

Laetitia Gazel Anthoine, elle vous bipe au bon moment

Comment l’entrepreneuse est-elle tombée dans le bain de l’environnement mobile ? « Formation à Supelec et parcours d’ingénieur, puis j’ai rejoint le groupe Orange entre 1998 et 2007 pour des missions de consulting."

Olivier Sarfati Potion magique pour prépas et au-delà

Passer un concours d’une école de commerce ? Très éprouvant ! Pour aider les jeunes à franchir le pas, Olivier Sarfati crée début 2012 MyPrépa, cours en présentiel. Rapidement, tout évolue vers une plate-forme en ligne. Puis dépasse l’univers étudiant. Leçon de succès.

Brieuc Vourch, autoentrepreneur virtuose (ou l’inverse)

Brieuc + Vourch. Avec sa blondeur et ses yeux clairs, difficile de ne pas revendiquer sa « bretanité ». Mais le Breton est vibration du monde. Il est américain, chinois, japonais, universel, là où son archet l’appelle, violon sans frontières. Électron libre. Pour sa virtuosité alliée à sa modestie, il est nommé à nos Trophées Optimistes. Voilà pourquoi.

Une voix pour les sourds et les malentendants

Comme une langue maternelle. Le langage des signes, Thibaut Duchemin l’a appris auprès de sa famille, qui le parlait au quotidien. Interprète pour ses parents et sa sœur dès son plus jeune âge, il en a fait sa force. Mais également son combat : avec l’application Ava, il offre un interprète « de poche » aux personnes sourdes et malentendantes.

Guillaume Benech, serial entrepreneur, étudiant et heureux

Comme d’autres tombent dans le sport, la pâtisserie, le cinéma ou le travail sur bois, Guillaume Benech a plongé, lui, dans la littérature et la culture dès son plus jeune âge. À13 ans, il crée un magazine culturel et une aventure entrepreneuriale. Un « électron » livre, en quelque sorte.
Claire Nouvian : un regard océan qui révèle une détermination absolue

Claire Nouvian – Bloom –, une femme engagée dans la défense des fonds marins

À 44 ans, la fondatrice de l’association Bloom se bat sans limites pour la protection des océans et de la faune marine. Récit d’une révolte.

Said Hammouche, le « DRH des banlieues

Lutter contre les discriminations à l’embauche, tel est le leitmotiv de Saïd Hammouche, un homme aussi dynamique qu’engagé. Parce qu’il est convaincu que la diversité est une force, et que l’ascenseur social ne doit pas rester bloqué, il est à l’origine d’un cabinet de recrutement hors du commun.

Joséphine Goube, fondatrice de Techfugees

A la tête de l’ONG Techfugees, Josephine Goube souhaite favoriser l’empowerment des réfugiés. Près de 18 000 personnes font partie de cette communauté, animée par des personnes hors du commun.

Anaïs Barut et son diagnostic immédiat du cancer

Talentueuse et déterminée, Anaïs Barut est présidente et co-fondatrice de Damae Medical, une start-up donc la vocation est de détecter d’éventuels mélanomes ou carcinomes.

Martine Liautaud et son engagement pour les femmes entrepreneures

Déterminée. Volontaire. Altruiste. Trois mots qui décrivent à merveille Martine Liautaud. Il n’est pas pour autant évident de résumer son parcours, tant elle mène de front de nombreux projets. Banquière d’affaire, entrepreneure, elle est par ailleurs très engagée en faveur de l’égalité hommes-femmes.

Emmanuelle Champaud et sa solution d’électromobilité​

Créer une solution de mobilité écolo et attractive à 50 ans ? Une idée folle mais pas impossible. La preuve avec Emmanuelle Champaud et Totem Mobi.
Cyril Aouizerate

Cyril Aouizerate, fondateur de Mama Shelter et Mob Hôtel

A 48 ans ce créateur de restaurants et hôtels, qui lit Spinoza, Jankélévitch et Levinas la nuit, cherche à faire de ces espaces des lieux de culture. Et cela fonctionne…

Une en vente

Je suis lassé par les découvreurs d’évidence

Certains « collègues » de l’enseignement supérieur, surdoués de la futurologie, étalent de véritables monceaux de poncifs.

Les règlements de comptes vont commencer

Fallait-il vraiment se confiner à ce point ? Dimanche, le président de la République contaminée parlera sans doute de « la fin de notre épreuve, mais la prudence nous oblige à rester encore prudents », de la « sagesse de ce peuple qui, par sa discipline, a vaincu ce virus vénéneux » et « il est temps de retrousser nos manches » (dans cet ordre ou un autre).

Michel Vaujour : une femme l’a fait rebondir

Ce qui devient riche, c’est la lecture de l’énorme livre que le « braqueur français » publie chez XO Éditions en septembre 2018. Cette fois, on écoute la « voix » du personnage.

Nathalie Woog : le MICE à échelle américaine

La réussite de la soirée la bombarde responsable de l’événementiel au sein de la direction de la communication du groupe. Nathalie Woog s’« éclate ».

L’enfer français que nous envient les ¾ de l’humanité

Nous avons des faiblesses, des retards, des pesanteurs… Mais si nous apprenions à ne pas confondre l’enfer avec ce qui représente un paradis pour 3/4 de l’humanité, peut-être qu’on serait un peu plus heureux.

Bonne mauvaise nouvelle : l’économie va chuter, mais moins que prévu

Dans son point de conjoncture du 27 mai, l’institut d’études statistiques tablait sur une chute du PIB français de 20 % au second trimestre 2020, après une baisse de 5,3 % au premier.

L’urgente nécessité de se projeter dans de nouvelles formes de travail

Ce changement n’est évidemment pas attendu par tous avec la même intensité. Il n’en reste toutefois que les grandes (r)évolutions sont souvent, d’abord, la priorité de quelques-uns.

LES + LUS

À l’heure de la crise, les interprètes dans la tourmente

Une des pistes majeures pour sortir de la crise : le rattachement des interprètes indépendant.es à l’événementiel. Dans ce cas, ils/elles pourraient bénéficier du dispositif de chômage partiel et d’aides prolongées.

Dans le noir ? contre son assureur : un procès emblématique

Le restaurant parisien où des employés non ou malvoyants servent des clients plongés dans le noir absolu, présent dans le monde entier, est menacé de disparition malgré un contrat d’assurance qui stipule les cas d’épidémie !

La relance de l’économie ? Une « course contre la montre », estime Geoffroy...

« L’argent est bien allé là où il fallait qu’il aille ». Les prêts ont évité des faillites, au point d’aboutir à un étonnant paradoxe : « Le nombre de faillites au mois de mai 2020 se révèle inférieur au nombre de faillites au mois de mai 2019 », a souligné Geoffroy Roux de Bézieux.
X