Des innovations bien loin de survenir au goutte à goutte…

Tendances horlogères chez les hommes : l’heure du choix

Même si elle s'en défend, l'horlogerie masculine est, comme d'autres industries, confrontée à des phénomènes de mode.

Une en vente

David Fayon Directeur de projets digitaux, auteur de Made in Silicon Valley

David Fayon : “L’année numérique 2019 : GAFami ou GAFennemi ?”

Selon un récent rapport publié par Oxfam, les 26 plus riches ont autant d’argent que la moitié de l’humanité. Parmi eux figurent les fondateurs...

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.
Cédric Ternois Président de Jalix

2019, l’année des changements

Comme chaque année à cette période, nous présentons fièrement nos bonnes résolutions, à titre personnel mais aussi professionnel. Par ailleurs, comme beaucoup d’entreprises clôturent leurs comptes au 31 décembre, janvier est aussi le mois des annonces, des kick-off d’entreprises et de la présentation des budgets.
Julien Leclercq, directeur général agence Com’Presse Editions Yakabooks, auteur de Journal d’un salaud de patron (Ed. Fayard) www.salauddepatron.fr

2019, l’année des changements

Je me garderai bien de lancer un débat sur le fond du mouvement des gilets jaunes, forcément clivant, même au sein du lectorat d’un magazine économique dynamique et optimiste comme celui que vous tenez entre les mains.

Grandes consultations

Je m’étais promis de ne pas faire de bilan 2018 de notre Grande consultation des entrepreneurs dans cette chronique.

LES + LUS

Travailler demain, débats, rebonds et perspectives

Oui, les petites et moyennes entreprises sont le cœur et le poumon du travail en France. Les chiffres le confirment. Selon l’Insee, on dénombrait en 2015 3,82 millions d’entreprises dans les secteurs marchands non agricoles, dont 3,70 millions correspondent à une seule unité légale indépendante.

5G : l’or pour les entreprises

Techniquement, ce sont des normes : 5G = cinquième génération de la technologie de communication sans fil (norme IEEE 802.11ac pour votre gouverne). Elle laisse sur place la vitesse et la couverture de la 4G avec des pointes jusqu’à 1 Gb/s pour des dizaines de connexions ou des dizaines de Mb/s pour des dizaines de milliers de connexions. Du coup, c’est une opportunité hautement stratégique. En France, des start-up pionnières cachent le retard des grands groupes industriels.

Enquête sur la banque qui ne voulait pas mourir

Les chiffres clés de la banque en France interdisent apparemment de laisser penser que les établissements bancaires puissent un jour disparaître : les banques contribuent à hauteur de 2,7 % à la valeur ajoutée totale créée. Quatre enseignes françaises entrent dans le top 10 de la zone euro et deux dans le top 10 mondial.