Air France Bluebiz
Concilier le moderne et l’ancien sans pousser le bouchon trop loin ?

L’oenotourisme dépoussiéré en Champagne

Si le prestige des grandes maisons perdure, nombreux sont les acteurs à vouloir moderniser l’œnotourisme dédié au Champagne. Pour toucher un public plus large et à de plus nombreuses occasions.
« Avec cette posture sociale à tenir toute la journée, je dois compenser le soir à l’abri des regards… »

Les nouvelles tendances alimentaires (vegans, flexitariens..)

… je te dirai qui tu es. Gluten free, vegan, raw food, flexitarisme… tour d’horizon des nouvelles modes alimentaires.

Une en vente

L’IA transforme les métiers de l’entreprise

L’IA va donc modifier en profondeur le contour des métiers pour laisser place à de la création de valeur qui viendra structurellement augmenter la croissance des entreprises...

Fréquences 5G : une politique d’attribution qui souligne l’exception française ?

Plusieurs dizaines d’expérimentations ont été lancées depuis début 2018 sur cette bande de fréquence 3,5 GHz (dite « bande cœur »), pour mener de multiples tests techniques grandeur nature, mais aussi l’évaluation de cas d’usages autour de la mobilité connectée, de la télémédecine, de la ville intelligente ou encore de l’industrie du futur.

La signature électronique en pleine crise d’adolescence

Certaines « mauvaises » décisions sont le fruit d’une incompréhension grossière de la signature électronique, rejetée au motif qu’elle ne dispose pas de présomption de fiabilité.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Nathalie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Voilà c’est fini…

Pour bien finir l’année et éviter un gros coup de fatigue fin décembre, je vous suggère de vous auto-féliciter. Posez-vous une simple question : qu’avez-vous réalisé de bien cette année ?

Affaire à suivre

Le principe de liberté et d’autonomie qui préside au statut de l’indépendant s’est vu conservé et nous pouvons nous en réjouir.

L’expert-comptable accompagne le changement de modèle économique des entreprises !

Les indicateurs extra-financiers sont de véritables outils de pilotage, nécessaires à la performance globale de l’entité et complémentaires aux indicateurs financiers !

LES + LUS

La France dans le monde : 7e PIB, championne du pessimisme, et pourtant…

Oui, il faut relativiser la toute-puissance du PIB « pensé comme ultime mesure de la performance économique », martèle Hugues Poissonnier. Qui prône de se tourner « vers d’autres indicateurs comme le bonheur intérieur brut » !

Prendre la vie du bon côté, mode d’emploi

L’humour favorise les relations positives, aide à faire passer des messages, débloque même des conflits. Pour ceux qui se sentent peu à l’aise, quelques techniques s’avèrent utiles, comme « l’exagération ou la répétition ».

Dacia Sandero Urban Stepway : le low cost à la mode

Simple, facile à conduire, confortable, doté d’un coffre maxi volume (320 litres, l’un des plus grands de sa catégorie) Sandero est décliné en version Urban Stepway pour accueillir sous son capot le petit moteur essence 1 litre de 75 chevaux.
X