AirFrance
«Qui a mis une moustache à la Joconde ? »

L’art augmenté, une nouvelle expérience muséale

Les lunettes de réalité augmentée font leur entrée au musée. Les artistes s’emparent de la technique pour tromper encore mieux le spectateur...
« Tu parles d’un team building… J’ai perdu mon équipe »

Culture ludique et jeux d’enigmes

Le Colonel Moutarde, un chandelier… et vous dans le salon. Du Cluedo aux Escape Games, Locked Rooms et autres Murder Parties, les jeux d’énigmes cartonnent depuis trois ans, également chez les cadres et entreprises du CAC40.
« Attention chérie, tu caches la griffe de ma cravate… »

Les placements produits hauts de gamme dans les films

Quand le luxe rencontre le 7ème art… Phénomène de société.
N’avez-vous jamais songé à améliorer la trame d’un livre, la psychologie d’un personnage ou la profondeur d’un univers? C'est désormais possible

Demain, tous écrivains?

Dans quelle mesure les plateformes collaboratives rebattent-elles les cartes de l’écriture et de l’édition ?
Le prochain bestseller ? Le burnout de Thierry et le bien-être au boulot…

La bande dessinée, support roi des sujets complexes

Le neuvième art booste le journalisme et décrypte des sujets jugés trop complexes, grâce à ses spécificités.
Un art qui va faire de plus en plus de bruit...

La street art et sa “démarginalisation” : de la galère à la galerie

Le street art s’est peu à peu fondu dans la société française, allant jusqu’à séduire les animateurs de séminaires RH. Zoom sur une mouvance artistique toujours plus accessible…
« S’ils ne veulent pas m’héberger pour la nuit, je suis mal… »

Antoine de Maximy : J’irai dormir chez vous

Avec sa bonhomie et deux (petites) caméras, Antoine de Maximy quadrille les routes du monde avec une seule obsession : dormir chez nous. Une aventure qui cartonne !

Une en vente

Pascal Malotti Directeur Conseil & Marketing de Valtech France

Ce n’est pas le bon moment pour innover

Ouvrir la voie à l’innovation suppose d’avoir de l’audace, d’être prêt à échouer et d’être libre d’explorer.

Caroline Abram, opticienne et madone des lunettes qui embellissent

Sa marque d'optique est devenue une légende. Tout sourit aujourd’hui à Caroline Abram qui s’était crue condamnée à vendre des montures industrielles enfermée dans une boutique. Puis long tunnel où elle enfile des perles au Sénégal. Dix ans d’artisanat besogneux en appartement avant qu’Opra Winfrey ne chausse l’une de ses montures. Sa success story de rebond est une suite d’enchaînements gagnés. Admiration.

Sophie Lebas-Vautier, fondatrice de Good Fabric et de Marie & Marie, lauréate des re.start...

Sur la scène du Grand Rex, le 20 septembre, les re.start awards* à grand spectacle ont magnifiquement « dramaturgé » ce qu’ÉcoRéseau Business a « inventé » dès 2013 : la culture du rebond. L’idée très anglo-américaine qu’un échec n’est ni honteux ni rédhibitoire, simplement la chance pour un(e) entrepreneur(e) invétéré(e) de « rebondir » plus haut. Parmi 20 autres nommés, ce fut le cas de Sophie Lebas-Vautier, créatrice de Good Fabric et de Marie & Marie : des entreprises plutôt coton.

Pierre Pelouzet, le médiateur des entreprises

Un nominé particulier puisque tout entier tremplin de rebond et non « rebondisseur ». Mais le médiateur des entreprises sait que l’intervention « républicaine » bénévole de son entité est en soi un rebond pour l’entreprise qui en appelle à lui.

Militez pour des institutions positives

Chaque institution doit prendre sa part de la mobilisation pour l’optimisme.
Frédéric Rey-Millet Auteur/Hacker du management @Freymillet

Rebellez vous !

Le samedi 16 mars s’est tenu l’acte 18 des « gilets jaunes ». Que vous soyez d’accord ou pas avec leurs revendications, que vous les aimiez un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout renvoie à une question de fond : faut-il se rebeller ?

Le conflit entre associés : comment gérer différents fronts ?

Les conflits entre associés surviennent plus souvent que ce qu’on pense.

LES + LUS

Japon : entre millionnaires et misérables

Une “société toboggan” est une société dans laquelle il suffit de glisser un peu par inadvertance pour ne pouvoir se raccrocher à quoi que ce soit, et être condamné à tomber jusqu’en bas. 

Vous préférez l’intelligence artificielle ou la connerie naturelle ?

C’est le gros mot-valise du moment, pas une journée sans en entendre parler à coups de compétitions gagnées, de salons, de chômeurs à venir…
Je me réjouis d’avoir calfeutré les murs. La grogne populacière ne m’atteint plus.

Pourquoi n’aime-t-on pas les riches en France ?

Une détestation, empreinte de jalousie, qui n’est pas sans exprimer, outre l’évidente fracture sociale, une culture de l’entre-soi. Le riche ne sera de fait jamais populaire.