SUV branché à brancher

Citroën C5 Aircross hybrid

Citroën dote son best-seller de la motorisation hybride familiale du groupe PSA pour souffler lui aussi dans l’air du temps. Et pouvoir rouler en tout électrique une cinquantaine de kilomètres en réduisant sa consommation fossile.

Le groupe PSA a fait particulièrement fort sur le marché des SUV familiaux ces dernières années avec pas moins de deux best-sellers inscrits à ses catalogues de marques : le Peugeot 3008 et le Citroën C5 Aircross. Lequel collectionne les excellents résultats commerciaux depuis sa sortie en 2017 avec quelque 250 000 véhicules fabriqués et plus de 16 000 unités vendues en France depuis début 2020. De quoi mettre du baume au cœur du constructeur en cette période de disette automobile. Sur sa lancée et dans l’air du temps, Citroën se devait donc de doter son blockbuster d’une motorisation hybride à l’instar de ses cousins Peugeot 3008 et Opel GrandLand X. Chose faite. Le C5 hérite de l’architecture familiale avec un moteur essence PureTech 1,6 litre de 180 chevaux couplé à un moteur électrique pour une puissance totale de 225 chevaux. À la clé, une autonomie annoncée en tout électrique de 55 kilomètres, rechargeable.

Confort de conduite accru

Le silence de la motorisation électrique ajoute au confort déjà grand de ce SUV très attachant par son look et sa finition intérieure. Parfaitement insonorisé, doté des suspensions à butées hydrauliques et des sièges Advanced Comfort, le C5 Aircross fait la course en tête de son marché sur le registre du bien-être automobile. Il se montre également pratique et modulable par ses trois sièges arrière individuels, coulissants, inclinables et escamotables et par son volume de coffre (460 litres) non encombré par la batterie logée sous les sièges arrière. La direction d’une infinie douceur et la boîte auto EAT8 contribuent à faire du voyage en C5 un réel moment de plaisir au volant aussi bien sur routes qu’en ville.

Côtés reproches, on notera néanmoins, comme pour la plupart des véhicules hybrides, la faiblesse du freinage en début de course quand on appuie sur la pédale (regénération de la batterie oblige) ce qui incite à privilégier une conduite éco. Autre défaut : son prix, avec une tarification forte qui intègre un écart d’environ 5 000 euros avec le modèle essence de 180 chevaux à finition comparable. Dissuasif, sauf si l’on tient compte des économies de carburant revendiquées par le constructeur avec une consommation moyenne affichée de… 1,4 litre aux 100 km grâce au mode électrique. Mais si, comme de nombreux conducteurs de véhicules rechargeables, vous rechargez votre batterie… en roulant, la facture risque fort de grimper rapidement.

Modèle essayé : Citroën C5 Aircross Hybrid 225 ë-EAT8 Shine. Tarif : à partir de 43 600 €. Tarifs gamme : De 39 950 € à 45 520 €.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.