Opel Grandland X Elite : un Peugeot 3008 en moins bien

Le clone teuton du bestseller sochalien est produit dans la même usine. Adapté aux standards d’Opel il perd en sex-appeal et en confort mais gagne des points côté portefeuille.

Le rapprochement des deux constructeurs automobiles implantés de part et d’autre du Rhin n’a pas attendu le rachat d’Opel par PSA en août dernier pour se concrétiser par la mise en commun de plateformes. Dès 2012 les couples 2008-Crossland X ont uni leurs gènes, et aujourd’hui c’est le très talentueux 3008 du Lion qui se fait cloner par Opel sous forme du Grandland X. Ce SUV fabriqué lui aussi à Sochaux conserve une grande partie des qualités mécaniques du modèle originel mais avec du peps en moins. Ici l’habitacle et la planche de bord sont typés Opel, tout comme le confort un peu rude. Du coup l’ensemble est affadi et les performances de l’Opel qui affiche un surpoids de 40 kilos sur la balance s’en ressentent. Seul avantage teuton : la facture, avec des tarifs réduits à équipement et niveau de finition équivalents.

Modèle essayé : Opel Grandland X Elite 1.6 Ecotec 120 ch. Tarifs : à partir de 19 250 euros. Tarifs gamme essence à partir de 15 950 euros. Tarifs gamme diesel à partir de 20 750 euros.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.