Le T-Roc soigne son look

Le nouveau SUV de Volkswagen se positionne entre cross-over urbain et SUV compact. Très joli et bien équipé il vise une clientèle jeune avec son habitacle coloré.

Le coup de crayon des designers Volkswagen pour ce nouveau SUV est un coup de maître. Le T-Roc attire les regards avec sa jolie frimousse et son arrière à la ligne de toit tombante façon Range Rover Evoque. Et pour une fois dans cet univers de cross-over le dessin du coffre a également été travaillé pour affirmer son identité. Carton plein ! En revanche l’habitacle est moins séduisant sauf à opter en option pour une planche de bord reprenant les coloris de la carrosserie. Sinon c’est le noir solide et très bien fini à l’allemande avec simplement un jonc coloré sur la portière (mais dont la couleur ne peut être modifiée). Une mention spéciale cependant pour les sièges d’une excellente tenue et, sur notre modèle d’essai, revêtus d’un cuir mariant le noir aux gris clair et gris foncé. Très chic. Le niveau d’équipement est également sujet à caution avec, sur cette version en finition First de milieu de gamme, des bizarreries comme un hayon électrique mais pas de sièges électriques, des sièges chauffants mais pas de démarrage sans clef…

Chapeau bas en revanche pour le superbe écran digital de la planche de bord qui peut afficher sur toute sa largeur la carte de la navigation. Bluffant.

Côté confort le T-Roc se révèle un peu dur en suspension. Côté espace ses volumes sont suffisants (mais le seuil de chargement du coffre est un peu haut). Côté mécanique rien à dire : le T-Roc assure avec son moteur 2 litres TDI de 150 chevaux, sa boîte à double embrayage DSG7 et une tenue de route impeccable grâce à la transmission 4Motion à quatre roues motrices et son châssis hérité de l’Audi Q2. Bref du classique qui a fait ses preuves chez le constructeur de Wolfsburg. A noter que le T-Roc se décline, signe des temps, en trois motorisations essence (115, 150 et 190 chevaux) et une seule motorisation diesel de 150 chevaux.

Avec des dimensions originales (4,23 mètres de long) le T-Roc occupe une place peu encombrée dans la galaxie SUV, à mi chemin entre le cross-over urbain et le SUV compact, de quoi en faire un concurrent redoutable y compris dans sa propre famille pour la Golf.

Modèle essayé : T-Roc 2.0 TDI 150 DSG7 4MOTION First Edition. Tarifs : à partir de 35 830 euros. Tarifs gamme essence à partir de 21 990 euros. Tarifs gamme diesel à partir de 33 220 euros.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.