Le Citroën C3 Aircross bouscule le marché

Le petit SUV Urbain aux chevrons se démarque de l’offre pléthorique sur ce segment très tendance. Son design unique et ses réelles qualités routières, de confort et d’habitabilité, en font un véhicule très polyvalent.

Le petit Citroën déboule en fanfare sur le marché très encombré des SUV urbains. Pétillant, jovial, véritable rayon de soleil dans la grisaille automobile, le C3 Aircross marque d’emblée des points par son look. Le constructeur confirme ainsi, s’il en était besoin, tout son talent en matière de design. Rablé (4,15 mètres de long), haut sur pneus avec 1,637 mètre soit 8 cm de plus que le Peugeot 2008 avec lequel il partage sa plateforme, plus haut que la plupart de ses concurrents (Renault Captur, Opel Crossland, Seat Arona, Hyundai Kona, Kia Stonic, VW T-Roc….) le C3 Aircross sort du lot et attire les regards. Sabots avant et arrière, grandes roues élargisseurs d’ailes en plastique noir, il dispose d’un indéniable capital de séduction. Son sex-appeal doit beaucoup à l’offre de différenciation proposée par le constructeur : huit couleurs de caisse, trois couleurs de toit, quatre Packs Color, et cinq ambiances intérieures autorisent au final 90 combinaisons possibles. De quoi ne pas passer inaperçu.

Un petit SUV familial

Partageant avec la C3 dont il est dérivé les rondeurs de galbes, les feux à double étage, la fine calandre chromée et les feux arrière à effet 3D, l’Aircross en reprend également les codes dans l’habitacle avec des inserts couleurs (volant, aérateurs, sièges) et des assises de très grande qualité.

Car c’est là un de ses atouts maîtres : ce SUV urbain typé est très confortable, tant par ses suspensions que par ses sièges profonds. Il est en outre plutôt spacieux et très modulable avec un coffre généreux pour sa catégorie (410 litres) et une banquette arrière coulissable et rabattable. Du coup cet héritier tendance du monospace C3 Picasso en conserve les qualités familiales.

Plutôt bien fini, très bien équipé, offrant une excellente position au volant et une belle ergonomie des commandes, le C3 Aircross est un régal à conduire même si sa boîte manuelle 5 se révèle un peu dure et manque de précision. Mieux vaut opter pour la remarquable boîte auto EAT6. Le petit moteur essence trois cylindres Puretech de 110 chevaux, un peu bruyant, est quant à lui sans reproches tout comme la tenue de route de ce SUV appelé sûrement à un grand avenir. Pour preuve Citroën se flatte d’avoir déjà commercialisé 50 000 véhicules en Europe en seulement quatre mois, dont 23 000 en France. Contribuant ainsi à la croissance de ses ventes européennes de 19 % en janvier 2018. Revers de la médaille : il faut compter de trois à cinq mois d’attente pour obtenir son véhicule, de quoi susciter dans la rue des regards envieux.

Modèle essayé : Citroën C3 Aircross Puretech 110 BVM Feel. Tarifs : à partir de 19 250 euros. Tarifs gamme essence à partir de 15 950 euros. Tarifs gamme diesel à partir de 20 750 euros.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.