Le Kia Stonic joue sa partition

Le nouveau SUV urbain coréen mise sur son design et son potentiel de différenciation pour séduire une clientèle jeune.

Les deux constructeurs coréens Kia et Hyundai arrivent de concert sur le marché en forte croissance des SUV urbains : baptisé Kona chez Hyundai, le petit SUV citadin se nomme Stonic chez Kia. Sa cible : une clientèle jeune éprise de différenciation (neuf coloris de carrosserie, cinq de toits pour 20 combinaisons chromatiques) et de joli design. Car le Stonic est plutôt joli, bien dessiné, bien équipé, mais pas très confortable. L’habitacle joue également la carte de la mise en couleurs (inserts sur la console centrale et la planche de bord…) et de la gaité, rompant ainsi avec la tristesse habituelle des intérieurs asiatiques. Le moteur turbo essence d’un litre de cylindrée pour 120 chevaux se révèle performant, tonique, enjoué et la boîte manuelle six vitesses plutôt agréable à manier. A noter qu’une boîte auto à double embrayage et sept rapports doit faire son apparition mais pas la transmission intégrale, le Stonic étant un strict deux roues motrices.

Modèle essayé : Kia Stonic 1.0 T-GDI 120 chevaux. Tarif à partir de 22 490 euros. Tarifs gammes essence à partir de 16 990 euros. Tarifs gamme diesel à partir de 21 490 euros.

Répondre

Saisissez votre commentaire
Saisissez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.