Vite compris le 6 avril

Temps de lecture estimé : 2 minutes

 

La France, numéro 2 de l’innovation en Europe • L’hexagone dépose des brevets ! 10 500 en 2021, un niveau qui place la France deuxième en Europe en termes d’innovation juste derrière l’Allemagne. À l’échelle mondiale, notre pays se hisse au cinquième rang. Grâce notamment au secteur des transports (plus de 1 000 brevets déposés en 2021). Le top 5 mondial des brevets déposés :

  1. États-Unis 46 533 brevets (+5,2%)
  2. Allemagne 25 969 brevets (+0,3%)
  3. Japon 21 681 brevets (-1,2%)
  4. Chine 16 665 brevets (+24%)
  5. France 10 537 brevets (-0,7%)

Des intentions d’embauches au beau fixe malgré la guerre en Ukraine Si l’invasion russe en Ukraine inquiète les marchés financiers et pèse sur les milieux économiques, les entreprises françaises devraient tout de même conserver leur dynamique de recrutement en 2022. Et pour cause, Pôle emploi et le Credoc (centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) anticipent un peu plus de 3 millions d’intentions d’embauches cette année dans leur baromètre annuel des besoins en main-d’œuvre des entreprises (BMO). Cette projection constitue un volume « inédit » d’intentions d’embauches, et une évolution de 12 % par rapport à 2021 (+323 000 embauches). « La barre des 3 millions serait franchie pour la première fois », affirme Stéphane Ducatez, directeur des études et de la performance de Pôle emploi.

Hausse des prix de l’énergie : préoccupation n°1 des TPE/PME Pour les petites et moyennes entreprises, l’envolée des prix de l’énergie est une préoccupation de tous les instants. Devant l’approvisionnement en matières premières et les difficultés de recrutement. Selon un sondage de la Cpme mené auprès de ses adhérents, près d’un tiers (37 %) des patron·nes de TPE et PME pensent que la volatilité des prix de l’énergie remet en cause leur modèle économique. Et 18 % se posent même la question du maintien de leur activité. Autre chiffre sans appel : 71 % des dirigeant·es affirment être impacté·es par une augmentation importante des prix de l’énergie (hors carburants). À commencer par les entreprises industrielles (à 76 %) et les TPE qui ont souscrit des contrats d’électricité au prix du marché (80 %). Dans ce contexte, les sondés réclament une baisse de taxe, plutôt qu’une aide directe, notamment concernant les prix des véhicules économes en carburants.

Salmonelle : Ferrero rappelle des produits Kinder • Mauvais timing, à quelques jours du week-end de Pâques ! Lundi 4 avril, le groupe italien Ferrero rappelle en France certains lots de produits chocolatés Kinder fabriqués en Belgique en raison d’un lien « potentiel » avec des cas de salmonelle. « Ces rappels font suite à une épidémie de salmonelloses dans plusieurs pays européens », explique Santé publique France. 31 cas ont été détectés – dont 8 ont été hospitalisés, au moment d’écrire ces lignes. Sont concernés des Kinder Surprise 20 g (par un, par trois, par quatre et par six) et 100 g avec des dates de péremption comprises entre fin juin 2022 et fin octobre 2022; des Kinder Schoko-Bons avec des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août 2022; des Kinder Mini Eggs avec des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août et enfin Kinder Happy Moments, Kinder Mix : 193 g, Panier 150 g, Peluche 133 g, Seau 198 g, avec des dates de péremption à fin août 2022.

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.