Vite compris le 5 septembre

Temps de lecture estimé : 2 minutes

 Un hiver économique pour Duralex Le four de la verrerie Duralex restera en sommeil durant quatre mois cet hiver. Dès le mois de novembre, l’ensemble des salariés de la marque sera placé en chômage partiel. La raison ? Les économies d’énergie. Au regard de la hausse des prix l’entreprise se voit contrainte à des mesures extrêmes pour préserver ses finances. Elle confiait, par la voie d’un communiqué, subir « depuis quelques mois des conditions financières de production conjoncturelles très défavorables, uniquement liées au prix de l’énergie ». Et José-Luis Llacuna, président de Duralex d’ajouter : « Produire au tarif de l’énergie au prix du jour générerait des pertes intenables. Limiter notre consommation d’énergie dans la période qui s’amorce nous permet donc de préserver l’activité et l’emploi de Duralex. » L’enseigne ne renonce pas à son activité de commerciale, elle assure disposer de stock suffisant pour tenir l’hiver.

Inflation, à 5,8 % sur un an en France ! L’inflation française à 5,8 % sur un an Comme chaque mois, l’Institut de la statistique et des études économiques (Insee) nous donne des nouvelles de l’inflation. Elles ne sont pas bonnes, certes, mais un peu moins mauvaises que le mois dernier ! La hausse des prix à la consommation en France a ralenti au mois d’août pour atteindre 5,8 % sur un an. Une baisse que les experts attribuent « au ralentissement des prix de l’énergie ». En revanche, l’Insee note que la hausse des prix se poursuit pour les produits manufacturés, de l’alimentation et des services. Du côté de la zone euro, le taux d’inflation s’établit à 9,1 % sur an selon les données d’Eurostat. Un record.

Taux de chômage au plus bas dans la zone Euro Une bonne nouvelle estivale. Le taux de chômage de la zone euro a reculé au mois de juillet 2022. Il s’établit désormais à 6,6 % de la population active, une baisse de 0,1 point par rapport au mois de juin selon les données Eurostat. Et ce chiffre n’a jamais été aussi bas ! Sur le territoire de l’Union européenne, le taux de chômage atteint les 6 % et est également en baisse de 0,1 point. Sur la route du plein-emploi ?

Paprec investit dans le recyclage du métal Le groupe Paprec, spécialisé dans le traitement et la valorisation des déchets, vient de faire l’acquisition de l’entreprise Menut. Une société familiale, créée en 1886, « spécialisée dans le recyclage des ferrailles et métaux ». « Avec l’arrivée, en début d’été, d’une autre entreprise familiale implantée en Ile-de-France, la division Métal de Paprec atteint un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros et gère 800 000 tonnes de ferrailles », a déclaré le groupe. Il enrichit ainsi « sa division spécialisée Paprec Métal » et entend « gérer le tri et le recyclage de l’ensemble des déchets ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.