Vite compris le 3 mars

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Première levée de fonds pour CarbonWorks Grande étape pour la jeune pousse issue de la société Fermentalg et du groupe Suez lancée en 2021. CarbonWorks annonce une première levée de fonds de 11 millions d’euros qui devrait lui permettre de porter à grande échelle sa technologie de rupture qui capture le CO2 sur les sites industriels. De véritables bioréacteurs « usines de carbone » basés sur l’exploitation de microalgues photosynthétiques qui transforment le CO2 en matières premières naturelles. L’objectif pour CarbonWorks : devenir un acteur majeur de l’économie circulaire du CO2 à l’horizon 2024. Première étape validée.

L’inflation allemande repart de plus belle Après avoir ralenti en janvier pour la première fois en sept mois, les prix à la consommation remontent outre-Rhin. L’inflation en Allemagne, tirée vers le haut par une flambée des prix de l’énergie (+22,5 % en février) qui devrait être aggravée par la crise ukrainienne, atteint 5,1 % sur un an en ce début de mois de février, soit une augmentation de 0,9 % sur un mois selon les chiffres publiés par l’institut de statistiques Destatis. Une dynamique qui approche le pic de l’inflation allemande atteint en décembre 2021 (+5,3 %). Outre les tensions induites par l’instabilité du marché des énergies, l’institut Destatis souligne les « incertitudes résultant de l’attaque de la Russie contre l’Ukraine ». Et pour cause, les sanctions imposées à Moscou par la communauté internationale mettent sous pression l’économie allemande, dépendante énergétiquement de la Russie (55 % de ses besoins en énergie sont couverts par l’approvisionnement russe).

Le palmarès des supermarchés les moins chers en 2022 Comme chaque année, l’association de consommateurs UFC-Que choisir a publié son étude sur les supermarchés les moins coûteux. Huit marques parmi les « principales enseignes de la grande distribution » ont été classées selon le prix d’un panier composé de 98 produits courants de marques nationales et distributeurs.
Conclusion : la palme de l’enseigne la moins chère est attribuée à E. Leclerc, comme l’année dernière. Il faudra débourser en moyenne 348 euros chez Leclerc pour le panier de 98 produits courants, contre 356 euros chez Intermarché, 365 euros chez Système U, 372 euros chez Carrefour et 381 euros chez Auchan. La dernière place de ce classement est attribuée à Casino, avec un panier à 408 euros, soit 60 euros de plus que l’enseigne la moins chère. L’UFC-Que Choisir note également qu’il peut exister des écarts de prix importants entre les magasins d’une même enseigne, et jusqu’à 101 euros pour Carrefour et 107 euros pour Casino.

Stellantis affiche ses ambitions Le nouveau cador de l’industrie automobile né de la fusion entre PSA et Fiat Chrysler a dévoilé ce mardi 2 février son plan stratégique de long terme. Le groupe dirigé par Carlos Tavares vise un doublement de son chiffre d’affaires d’ici à 2030, soit quelque 300 millions d’euros. Après un premier exercice 2021 très réussi (13,4 milliards d’euros de bénéfice net). Pour atteindre ces objectifs XXL, Stellantis misera notamment sur l’accélération de l’électrification des ventes en Europe et aux États-Unis. Dès 2026, l’enseigne ne lancera plus que des modèles automobiles 100 % électrique, qui devraient représenter la totalité des ventes de Stellantis en 2030. Aussi, avec le lancement de 75 nouveaux modèles et l’objectif de 5 millions de voitures électriques vendues chaque année dans le monde en 2030, le groupe accélère son virage vers les véhicules à batteries. De quoi devenir un leader mondial du secteur ?

La Cour des comptes appelle de nouveaux financements pour les Ehpad C’est l’un des grands débats du moment, à l’heure d’une séquence présidentielle qui s’accélère. La question de la prise en charge du troisième âge et, par extension, de la gestion des Ehpad a fait l’objet de propositions ciblées dans le dernier rapport de la Cour des comptes. Rapport qui fait notamment suite au scandale suscité par le livre Les fossoyeurs, qui accuse le groupe Orpea d’optimisation de ses profits au détriment du traitement de ses résidents. Et pour cause, la population de personnes âgées dépendantes, estimée à 2,5 millions de personnes en 2015, pourrait atteindre 4 millions en 2050. Pour une meilleure prise en charge de cette population, la Cour des comptes estime nécessaire une rallonge de financement comprise entre 1,3 et 1,9 milliard d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.