Vite compris le 29 juin

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les droits des travailleur·ses bafoués ? • La Confédération syndicale internationale (CSI) est inquiète. Entre avril 2021 et mars 2022 les violations des droits de travailleur·ses ont atteint un niveau « record » selon leurs mots. Et contre toute attente, l’Europe est, elle-aussi, concernée. Les abus ont été constatés dans 26 % des pays du Vieux Continent. Pire, selon le rapport de la CSI, 72 % des pays d’Europe ont porté atteinte au droit de grève. « Les travailleur·ses sont en première ligne d’une série de crises extraordinaires : niveaux historiques d’inégalités, urgence climatique, pandémie (…) et conflits aux effets dévastateurs », a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI. Et d’ajouter : « Cette instabilité est exploitée, par tant de gouvernements et d’employeurs qui s’attaquent aux droits des travailleur·ses. »

10 % des cancers liés à la pollution10 % des cancers liés à la pollution • L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) prévient les Européen·nes : 10 % des cancers sont liés à la pollution. « L’exposition à la pollution de l’air, au tabagisme passif, aux rayons ultraviolets, à l’amiante, à certains produits chimiques et à d’autres polluants est à l’origine de plus de 10 % des cas de cancer en Europe », a-t-elle déclaré. Gerardo Sanchez, expert de l’AEE précise toutefois que « les cancers déterminés par l’environnement et dus à des radiations ou à des carcinogènes chimiques peuvent être réduits à un niveau presque négligeable » si les politiques existantes, pour lutter contre ces facteurs environnementaux, étaient appliquées rigoureusement.

Les États-Unis craignent une pénurie de pilules du lendemain • Les Américaines qui n’auront plus la possibilité d’avorter, à la suite de la décision de la Cour suprême pourraient se tourner vers d’autres solutions encore légales… En première ligne : la pilule du lendemain. La crainte d’une pénurie a incité les pharmacies CVS à limiter les achats d’un tel traitement à trois par transaction depuis lundi 27 juin. Une décision qui a pour objectif d’assurer « un accès équitable et un approvisionnement constant dans les rayons des magasins ».

Vers un retour du masque dans les transports ? • « Je n’irais pas jusqu’à l’obligation mais je (le) demande. C’est quasiment un devoir citoyen (face à) cette reprise » de l’épidémie, a déclaré Brigitte Bourguignon. La temporaire ministre de la Santé en appelle à la responsabilité collective pour éviter une nouvelle flambée des cas cet été. Les Français·es sont appelé·es à ressortir le masque dans les transports en commun pour prévenir la septième vague qui menace le territoire. Près de 60 000 nouvelles contaminations sont recensées chaque jour en moyenne. Face au rebond, le gouvernement envisage de proposer une quatrième dose de rappel de vaccin pour toutes les populations.

La SNCF pourrait – encore – augmenter les prix • Le prix des billets de train atteint déjà des sommets en 2022… 2023 pourrait signer un record… Devant une facture énergétique trop importante, le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou évoque la possibilité de répercuter les pertes financières sur le prix des trajets de train. « L’année prochaine, on n’est moins bien couvert par ces achats anticipés, donc il y aura une augmentation de la facture d’énergie, 1 milliard d’euros à peu près », s’est-il justifié sur la chaîne Public Sénat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.