Vite compris le 25 février

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les stations de montagne s'attendent à des vacances d'hiver prometteusesLes stations de ski les plus chères pour acheter un logement • Il peut coûter plus cher d’acheter un logement dans une station de ski plutôt qu’à Paris ou Neuilly-sur-Seine. Selon le site SeLoger, comptez en moyenne 12 660 euros pour vous offrir un mètre carré à Val-d’Isère ! Les stations Courchevel et Megève complètent le podium. Avec un prix au m2 qui culmine à 9 940 euros pour la première et 9 847 euros pour la seconde. Voici le top 10 des stations de ski les plus chères à l’achat :

  • Val-d’Isère 12 660 euros/m2
  • Courchevel 9 940 euros/m2
  • Megève 9 847 euros/m2
  • Méribel 8 957 euros/m2
  • Chamonix-Mont Blanc 8 521 euros/m2
  • La Clusaz 7 858/m2
  • Les Gets 7 335 euros/m2
  • Val Thorens 7 315 euros/m2
  • Morzine 7 128 euros/m2
  • Avoriaz 6 476 euros/m2

Une bonne idée ? • Le groupe Panorama Impact Management fait preuve d’ingéniosité pour attirer les talents et faire face à la pénurie de candidat·es. Le 10 février, le groupe a lancé ce qu’on pourrait appeler « la grande loterie du CV » ! Autrement dit, dès lors qu’un·e candidat·e envoie son CV pour postuler à une offre d’emploi mise en ligne par Panorama Impact Management, le·la candidat·e obtient une chance d’être tiré·e au sort pour remporter un des cinq chèques de 1 000 euros mis en jeu. Sur les tirages au sort, ils seront tous filmés, « dans un souci de transparence », précise Samir Abderrahmane, le fondateur et dirigeant du groupe. Précision : pas de lien entre le recrutement et le chèque !

Les TPE-PME entendent augmenter les salaires en 2022Les TPE-PME entendent augmenter les salaires en 2022Flambée des prix, alors hausse des salaires ? Selon un baromètre trimestriel, publié le 13 février par Bpifrance et l’institut Rexecode, la moitié des dirigeant·es de TPE et PME comptent augmenter le salaire de leurs collaborateur·rices en 2022. Premier motif de ces hausses de salaire : la volonté de fidéliser les salarié·es (pour les trois quarts) ! Logique puisque les difficultés de recrutement constituent un frein à l’activité des PME. Et pour les entreprises qui ne comptent pas augmenter les salaires cette année, 57 % l’expliquent par une insuffisance de résultats – et ne peuvent se le permettre. Toutefois, 48 % des dirigeant·es les plus réticent·es précisent qu’ils·elles songent quand même à « l’octroi de rémunérations annexes au salaire », comme des primes, de l’intéressement ou de la participation.

Ferrari en très bonne forme, Aston Martin sur la bonne voie ! Belle performance financière pour la marque italienne au cheval cabré. L’an passé, Ferrari a enregistré un bénéfice net de 833 millions d’euros. Devant Aston Martin, qui a essuyé « de nouvelles pertes nettes de 189,3 millions de livres (225 millions d’euros) », révèle nos confrères du Figaro. Aston Martin a tout de même atteint ses objectifs de ventes : avec une progression de 82 % en volume – à 6 172 voitures – pour un chiffre d’affaires de 1,1 milliard de livres. Surtout, le retour en formule 1 de la marque préférée de James Bond a « considérablement augmenté l’exposition, l’attractivité et la notoriété mondiale » d’Aston Martin, se réjouit Lawrence Stroll, désormais le président exécutif. Objectifs pour 2024-2025 : vendre 10 000 voitures et atteindre 2 milliards de livres de chiffre d’affaires.

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.