Vite compris le 22 mars

Temps de lecture estimé : 2 minutes

40 % des consommateur·rices prêt·es à boycotter les marques toujours présentes en Russie • Le conflit en Ukraine se poursuit, depuis le 24 février. Or business et géopolitique ont souvent leurs destins liés. Si un grand nombre d’entreprises ont décidé de stopper leurs affaires en Russie – comme Amazon, Netflix, Spotify ou encore Adidas, d’autres gèlent leurs investissements, sans stopper leur production, c’est le cas de Danone. D’après une étude menée par la société britannique GlobalData, un peu plus de 40 % des consommateur·rices seraient prêt·es à boycotter une marque qu’ils·elles ont l’habitude de consommer s’ils·elles apprennent qu’elle maintient ses activités russes.

Le métavers : notre futur lieu de travail ?La première école exclusivement dédiée au métavers ouvrira ses portes à Paris fin 2022 ! • Cet univers fictif, mélange de réalité virtuelle, réalité augmentée et hologrammes, intrigue entreprises et citoyen·nes. Nous en avons rédigé un Grand angle, dans le n°87 d’EcoRéseau Business. La France pourrait même devenir l’avant-garde de la formation pour le métavers, puisque le directeur du Digital College, Ridouan Abagri, a annoncé l’arrivée du Metaverse College, la toute première école dédiée à la création et à la structuration de ces univers en 3D. Les cours se dérouleront dans les locaux de l’Arche (La Défense) et dans des salles de cours virtuelles (à partir de 2025). Les diplômes du Metaverse College seront reconnus par l’État.

Les agences immobilières feraient preuve de discriminationUne agence immobilière sur deux prête à une discrimination raciale à la location • Les mentalités évoluent bien trop lentement.
À en croire une étude de SOS Racisme, réalisée via un testing auprès de 136 agences immobilières, 48,5 % des agences testées acceptent de « discriminer ou se rend complice de discrimination » à la location. Quasiment une sur deux. Sur la méthode, SOS Racisme a contacté par téléphone des agences immobilières en se faisant passer pour des propriétaires qui réclamaient une discrimination raciale. À l’arrivée, les personnes d’origine maghrébine ou subsaharienne « ont une chance sur deux de contacter une agence qui accepterait de pratiquer ou de laisser pratiquer une discrimination à leur endroit ».

Accord salarial pour les ingénieur·es et cadres de la métallurgie • Les salaires aussi augmentent – piano piano ! Grâce à un accord conclu entre le patronat et trois organisations syndicales, les ingénieur·es et cadres de l’automobile, de l’aéronautique et d’autres secteurs de la métallurgie vont voir leurs salaires minimums revalorisés de 3,1 % en 2022. « Cette revalorisation tient compte des perspectives d’inflation pour l’année 2022 ainsi que de la situation économique contrastée des entreprises de la branche », a expliqué dans un communiqué le syndicat CFE-CGC. Pour rappel, les ingénieur·es et cadres représentent environ 330 000 des 1,5 million de salarié·es de la métallurgie de France.

Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.