Vite compris le 21 février

Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’État au chevet d’EDF L’année 2022 s’annonce difficile pour le groupe Électricité de France (EDF), du fait du « bouclier tarifaire » voulu par l’exécutif et de l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires. Dans ce contexte, l’État s’apprête à participer à la vaste recapitalisation du groupe, en tant qu’actionnaire majoritaire. Et la participation sera considérable, à hauteur de 2,1 milliards d’euros sur les 2,5 milliards prévus pour une recapitalisation qui représente 9 % de la valorisation boursière de l’entreprise. « Un signal lancé à destination des investisseurs privés pour leur dire qu’ils peuvent avoir confiance dans EDF », affirme Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. Lequel espère « un effet de levier de l’investissement public sur l’investissement privé ». Et pour cause, si les résultats de 2021 sont positifs (84 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 22,4 %, et un bénéfice net de 4,7 milliards d’euros), les mois à venir s’annoncent rudes pour EDF. D’autant plus que l’endettement XXL du groupe – 43 milliards d’euros en 2021 – devrait encore prendre de l’ampleur.

Renault dans le vert Après une lourde chute de ses résultats en 2019 et deux ans de pertes, dans un contexte plombé par l’affaire Carlos Ghosn, les comptes du grand constructeur automobile français sont revenus dans le vert en 2021. Malgré la crise des semi-conducteurs et la hausse des coûts des matières premières qui ont pesé sur le secteur ces derniers mois, Renault a atteint l’an passé un bénéfice net de 888 millions d’euros. Le renouveau de la marque au losange sous la houlette de son nouveau directeur général Luca de Meo semble bien porter ses fruits.

Un taux de chômage au plus bas depuis… 2008Un taux de chômage au plus bas depuis… 2008 Les dernières estimations de l’Insee témoignent d’une importante baisse du taux de chômage en 2021. Au sens du Bureau international du Travail (BIT), le chômage est ressorti à 7,4 % de la population active française au quatrième trimestre, selon la dernière note de conjoncture de l’Insee. Soit une baisse de 0,6 point par rapport au troisième trimestre et de 0,8 point par rapport à l’avant crise de fin 2019. Et, surtout, le taux le plus bas enregistré depuis 2008. Le nombre de chômeur·ses est évalué à 2,24 millions. Dans le détail, les jeunes ont particulièrement profité de la baisse, avec un taux de chômage de 15,9 %, en baisse de 3,6 points, pendant que celui des 50 ans et plus restait stable, à 5,8 %. Autre performance notable : le taux d’emploi des 15-64 ans s’élève à 67,8 % et dépasse son plus haut niveau historique, atteint au trimestre précédent.

Les Français·es ont une opinion négative des candidat·es à la présidentielle • Un sondage OpinionWay révèle une certaine défiances des électeur·rices à l’égard de la campagne présidentielle et de son casting (l’étude se concentre sur Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, Valérie Pécresse, Éric Zemmour et Marine Le Pen). Dans le détail, l’actuel président – qui n’est pas encore officiellement candidat à sa propre succession – est celui qui s’en sort le mieux, avec une bonne image auprès de 40 % des sondé·es. Viennent ensuite Valérie Pécresse (37 %), Marine Le Pen (35 %), puis Jean-Luc Mélenchon (27 %) et Éric Zemmour (26 %), dont 54 % des Français·es disent avoir une « très mauvaise image ». Aussi, Emmanuel Macron est perçu comme un président de « droite » et le « président des riches », pendant que Valérie Pécresse apparaît pour ses détracteur·rices comme un « Macron au féminin » et que 11 % des sondé·es disent ne pas suffisamment la connaître pour se faire un avis. « Dans l’ensemble, les Français sont extrêmement critiques envers leur classe politique. Il y a beaucoup d’indifférence vis-à-vis de la campagne, même si on remarque une certaine demande d’espoir et de renouveau. C’est sur ces leviers que les candidats pourraient mobiliser les électeurs », analyse Charlotte Cahuzac, directrice des études qualitatives pour OpinionWay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.