Vite compris le 1er mars

Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’inflation atteint +6,2 % en février • À vrai dire, l’inverse nous aurait davantage surpris. Oui les prix s’élèvent et continueront d’augmenter quelque temps, alors que l’on célèbre un triste anniversaire : la guerre en Ukraine dure depuis plus d’un an. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le taux d’inflation atteint 6,2 % en février, soit 0,2 point de plus que le mois précédent. Une hausse qui s’explique, d’après les statisticiens de l’Insee, par « l’accélération des prix de l’alimentation et des services ». Au contraire, l’Insee constate un ralentissement de la hausse des prix de l’énergie – lesquels augmentaient de 16,3 % sur un an en janvier. À quand le pic d’inflation ?

La France, plus que jamais attractive pour les investissements étrangersLa France n’a jamais été aussi attractive pour les investissements étrangers • Un brin d’optimisme ne fait pas de mal dans ce monde en turbulences. Pour redonner du baume au cœur à l’économie française, zoom sur le bilan 2022 des investissements étrangers en France, réalisé par Business France – l’agence publique en charge de l’attractivité. L’an passé, pas moins de 1 725 projets ont été recensés sur le territoire ! En hausse de 7 % par rapport à l’année précédente. En 2022, ces nouveaux investissements ont permis de maintenir un peu moins de 60 000 emplois. La France atteint son plus haut niveau d’attractivité. « Les investisseurs ont désormais bien à l’esprit le package de réformes du précédent quinquennat, sur la fiscalité et le marché du travail, ils font état d’une meilleure résilience de la France à la crise que nombre de ses voisins, et apprécient l’avance prise par le pays pour investir dans la transition énergétique », explique Laurent Saint-Martin, le directeur général de Business France.

La journaliste économique Salomé Saqué au secours de la jeunesse • Sois jeune et tais-toi – Réponse à ceux qui critiquent la jeunesse. Salomé Saqué, connue pour ses excellentes synthèses économiques pour Blast, sort un livre sur la jeunesse, dont elle fait partie, aux éditions Payot. Avec un objectif clair, que l’on change de regard sur la jeunesse. Et que l’on ne réduise pas nos jeunes à quelques adjectifs caricaturaux, hideux : « paresseux », « incultes », « égoïstes » ou encore « individualistes », par exemple. Ayons au contraire un peu plus de tolérance et d’empathie pour celles et ceux qui bâtissent la France de demain, pour l’heure loin d’être épargnés par la crise économique, environnementale, et politique. Bref, « la jeunesse n’est qu’un mot », disait le sociologue Pierre Bourdieu.

Semaine de quatre jours : une aubaine pour l’entreprise Bizay ! • Nous ne travaillons et ne travaillerons sans doute plus comme avant. Parmi les grands changements en termes d’organisation du travail : la semaine de quatre jours, adoptée par des entreprises comme LDLC ou Welcome to The Jungle. L’entreprise Bizay, plate-forme logicielle européenne dédiée à la personnalisation de produits, a également franchi le pas et a voulu à travers une étude mesurer les bénéfices de cette mesure. Principaux résultats : 83 % des employés de l’entreprise déclarent passer davantage de temps avec leur famille et leurs proches. 75 % indiquent que seule une augmentation de salaire d’au moins 30 % pourrait les convaincre de considérer revenir à un modèle de cinq jours par semaine. Enfin, après adoption du modèle, l’entreprise a connu une hausse de près de 300 % des candidatures reçues, et le turnover de ses effectifs a diminué de 35 % par rapport à la même période de l’année précédente. CQFD ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.