Vite compris le 14 février

Temps de lecture estimé : 2 minutes

L’agence d’intérim Actual Leader Group recrute 500 candidat·es en CDI • L’agence d’intérim Actual Leader Group va recruter 500 candidat·es en CDI intérimaire avant de les former en interne. Une démarche qui pourrait concerner 5 000 personnes partout en France d’ici à 2024. Un CDI intérimaire, qu’est-ce que c’est ? une agence d’intérim emploie un ou une salarié·e en CDI, qui sera ensuite mobilisé·e sur des missions successives à durée déterminée. Ce type de contrat diffère d’un contrat de travail classique : il n’y a pas de période d’essai, ni de versement d’indemnités compensatrices de congés payés sur les missions d’intérim. Samuel Tual, PDG du groupe, a constaté que certaines formations ne débouchaient pas forcément sur des emplois pérennes et ne correspondaient pas nécessairement aux besoins des entreprises. Grâce au « CDI intérimaire », l’entreprise forme des candidat·es en interne afin de les rendre opérationnel·les et de les déployer sur des postes fixes.

SNCF Connect : l’application devrait connaître des améliorations d’ici à mars Non fonctionnelle, contre-intuitive… SNCF Connect, la nouvelle application de la SNCF, est loin de satisfaire ses utilisateur·rices. Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, fait face aux critiques et a promis que des améliorations seraient apportées d’ici au mois mars. La nouvelle application dysfonctionnelle de la SNCF devrait en effet connaître une centaine de modifications. Pertes de dossiers de voyageur·ses, problèmes de lecture de QR codes, barre de recherche non opérationnelle. Bref, les dysfonctionnements sont nombreux. Jean-Pierre Farandou a admis avoir « peut-être mal accompagné cette transition ».

Les dirigeant·es français·es plus optimistes que les autresLes patron·nes français·es plus optimistes que les autres • Malgré la pandémie, une étude CEO Survey 2022, menée par EY Parthenon, révèle un optimisme plus présent chez les dirigeant·es français·es par rapport à leurs homologues internationaux. À titre d’exemple : 67 % des chef·fes d’entreprise français·es disent vouloir accélérer leurs investissements à l’étranger contre 45 % des dirigeant·es mondiaux·les interrogé·es. Dans le même sens, les dirigeant·es de l’hexagone sont 70 % à déclarer recevoir le soutien de leurs investisseurs – contre seulement 47 % pour les dirigeant·es mondiaux·les. EY Parthenon a interrogé 2 140 chef·fes d’entreprise dont 100 en France, et à la tête d’entreprises dont 80 % ont un chiffre d’affaires supérieur à 500 millions de dollars.

Sophie de Menthon, Présidente d'ETHIC, Présidente de SDME
Sophie de Menthon

Les propositions du mouvement ETHIC et de la Commission Délocalisation • À l’approche du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, Sophie de Menthon, présidente du mouvement ETHIC et la Commission Délocalisation, présidée par Loïk Le Floch-Prigent, évoquent leurs trois axes principaux de propositions : « un État compétent et visionnaire sur le long terme et qui affiche ses ambitions », « un État vigilant et bienveillant à l’égard de son industrie » et « une industrie nationale qui affiche ses solidarités ». Surtout, voici leurs mesures immédiates :

  • Aucun texte de loi ni décret ne doit être promulgué tant que l’impact sur l’industrie nationale n’a pas été étudié
  • Toute transposition à la France de directive européenne doit être effectuée en l’état, sans inflation législative
  • Toutes les contraintes issues des passages de seuil dans tous les domaines pourront donner lieu à dérogation
  • Affichage des lieux où se préparent de nouvelles installations industrielles avec la mobilisation des élus locaux pour faciliter l’implantation des industries dans des délais courts
  • Dérogations à la règle du « zéro artificialisation nette » pour retrouver de la flexibilité
  • Pour les jeunes entreprises à forte croissance (encore plus en cas de relocalisation), création d’un crédit croissance sous forme de prêt participatif (quasi fonds propre)
  • Calendrier de la remise à niveau de la compétitivité par rapport à nos voisins (fiscalité, travail, environnement, énergie)
  • Circulaire à toute l’administration pour que l’outil de production soit expliqué à tous les agents : pédagogie !
Journaliste-Chef de service rédactionnel. Formé en Sorbonne – soit la preuve vivante qu'il ne faut pas « nécessairement » passer par une école de journalisme pour exercer le métier ! Journaliste économique (entreprises, macroéconomie, management, franchise...). Friand de football et politiquement égaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.