Vite compris le 13 octobre

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Édition spéciale consacrée à la Journée nationale de la résilience

résiliencePourquoi cette journée ? · Soyez les bienvenus dans un monde en permacrise. Face au risque climatique, grand combat du siècle, il nous faudra faire preuve d’esprit d’adaptation. Pour construire ensemble cette résilience qui console et qui protège. Les Nations unies font du 13 octobre la journée consacrée à la réduction des risques. Fondamental, dans un monde qui comptera en 2050 environ 560 catastrophes par an. Ensemble, transformons la France en nation résiliente, préparée à tous les risques grâce à l’action commune des citoyens.

L’adaptation de nos territoires · Si nous ne pouvons pas empêcher les tempêtes, cyclones, incendies et séismes, nous pouvons réduire leur impact en assurant la bonne adaptation des territoires. Ici en France, ce 13 octobre 2023 est l’occasion de former les populations aux bons usages, en développant la culture du risque. Le gouvernement Borne dévoile son ambition : « la première édition lancée en 2022 a totalisé près de 2 000 actions sur l’ensemble du territoire national, à destination de tous les publics, dont près de 700 dans les établissements scolaires ».

Cannes, territoire innovant face aux inondations · Cannes sur le qui-vive. Les terribles inondations de 2015 et 2019 sont encore dans toutes les mémoires. Ainsi la mairie mène-t-elle désormais un travail à 360 degrés avant chaque épisode d’orage. Débroussaillage des environs, utilisation des technologies nouvelles, formation des riverains… « À chaque orage, ces cours d’eau peuvent en moins de trois minutes se transformer en torrent […] les vallons ne sont pas entretenus, des embâcles se forment, un peu comme des barrages de castors, qui sous la pression de l’eau cèdent et la vague peut s’avérer dévastatrice », indique à nos confrères de France Bleu le maire de la ville, David Lisnard.

Paris sous 50 degrés : prévoir le pire · Anne Hidalgo ne laissera pas l’impréparation dominer. Aux avant-postes de la révolution écologique, la Maire de Paris organise, à l’occasion de cette journée de la résilience, un exercice aux airs de stress-test. Une cinquantaine de Parisiens vont vivre les conditions fictives d’une crise climatique plongeant Paris dans une canicule grave, un « dôme de chaleur » à plus de 50 degrés. Coupure de courant face à l’usage trop important de climatiseurs, mise à l’abri des populations fragiles, préservation de la ressource en eau, formation aux gestes de premiers secours… Sapeurs-pompiers, milieux hospitaliers, bailleurs sociaux et sécurité civile sont évidemment parties prenantes. Paris devra se montrer résiliente comme jamais pour tenir bon. Anne Hidalgo participera également à l’exercice en commandant les opérations depuis la salle de crise de l’Hôtel-de-Ville.

Des actions partout en France · Oui, la France doit devenir une nation résiliente et s’organiser grâce à des simulations de crises auxquelles toute la population devrait prendre part. Cela nous évitera de nous retrouver le bec dans l’eau le jour J. Ainsi, non loin de Brest, dans une usine stratégique dont nous tairons le nom, les élus sont invités à se former à un éventuel risque industriel type AZF. Valenciennes organise pour sa part « une balade urbaine sur les risques d’inondation ». Grenoble mettra à l’épreuve son plan communal de sauvegarde lors d’une simulation sous haute-tension tandis qu’à Aurillac, les collégiens seront formés à la gestion de crise. Cette carte du ministère de l’Intérieur répertorie les actions. Espérons qu’un « congé résilience » soit rapidement mis en place par le gouvernement pour permettre aux Français d’aller se former et s’exercer, une fois l’an, sur leurs heures de travail.

Crédits : (1) Gouvernement ; (2) Shutterstock ; (3) Mairie de Canes ; (4) Shutterstock ; (5) Gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.